Ephemeride de la Shoah 9 Avril

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.

9 Avril
1941
Le Ghetto de Czestochowaest est officiellement créé en ce jour. En juin 1942 la population du ghetto est d’environ 40 à 50 000 Juifs, car environ
15 000 juifs des environs ont été forcés d’entrer dans le ghetto. Les juifs sont entassés dans le ghetto, où le manque de nourriture et la promiscuité les prédisposent aux épidémies et à la famine.
1942 800 juifs sont déportés de Lubartow (Pologne) au camp d’extermination de Belzec, où ils périssent tous. 1943 Au cours de la nuit, 800 juifs de Rotterdam sont arrêtés par les nazis et transférés au camp de regroupement de Westerbork. De là, ils seront déportés vers les camps d’Auschwitz et de Sobibor (Pologne).
1945 Environ 20 000 juifs rescapés du Südostwall (ligne de défense du sud=est sur la frontière Hongroise) arrivent à Mauthausen après une marche forcée de la frontière Hongroise à travers les Alpes autrichiennes.

Heinrich Baehr, Fusstenheim, Allemagne
9 avril 1878

Heinrich, un commerçant juif, tenait une mercerie avec son épouse, Yennj, à Ruchheim, une petite ville de la vallée du Rhin. Leur fils, Kurt, avait émigré en Amérique après la Première Guerre mondiale. Leur fille, Ida, les aida au magasin jusqu’à son mariage. La boutique des Baehr occupait le premier étage de leur confortable maison de briques sur deux étages. Pendant l’été, ils profitaient de leur jardin.
1933-39 : Les nazis sont arrivés au pouvoir et de nombreux Juifs ont décidé de quitter l’Allemagne. Notre nièce, Luise, a récemment pris le bateau pour l’Amérique. D’habitude, elle venait nous voir chaque été et elle était comme une petite sœur pour notre Ida. Yennj et moi avons pensé quitter l’Allemagne, mais nous ne pouvons nous résoudre à abandonner Ida et notre petite-fille, Freya. Quoi qu’il en soit, le mari d’Ida ne veut pas quitter son commerce. Et puis, qui pourrait nous payer notre voyage en Amérique ?
1940-42 : Yennj et moi, ainsi qu’Ida et sa famille, avons déjà été déportés dans deux camps de détention du sud de la France. Lorsque nous sommes arrivés dans le premier, à Gurs, c’était l’hiver – froid et pluvieux – et nous n’avions que de la paille en guise de couchage. Freya, six ans, a eu une forte fièvre et une grave otite. Elle en est presque morte. A présent, à Rivesaltes, les parents de Freya vont peut-être pouvoir la faire sortir du camp et la mettre en lieu sûr grâce à une société d’entraide qui organise le placement d’enfants dans des familles françaises à la campagne. Nous disons tous au revoir à Freya.
En septembre 1942, quelques jours après que Freya eut quitté le camp, Heinrich, 64 ans, sa femme et sa fille furent déportés à Auschwitz, où ils moururent. Freya survécut à la guerre.

http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s