Ephemeride de la Shoah 14 Avril

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI

14 Avril
1942
300 juifs soignés dans l’hôpital psychiatrique principal de Riga (Lettonie) sont conduits dans la forêt voisine de Bikernau pour y être fusillés.
1943 500 détenus juifs du camp de travail forcé de Siedlce (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka. Un petit groupe parvient à se réfugier dans une forêt voisine, où il résiste aux nazis les armes à la main jusqu’à la fin de 1943.
1944 150 hommes de la communauté de Baja sur le Danube (Hongrie) sont arrêtés et déportés par un commando allemand.

Elsa (Eliska) Skutezka Kulkova, Brno, Tchécoslovaquie
14 avril 1902

Elsa était l’aînée des trois enfants nés dans une famille juive de Brno, la capitale de la Moravie. Son père y dirigeait une compagnie de navigation prospère. En 1920, elle fut diplômée d’un collège germanophone. Elle se maria et partit pour Bratislava, mais son mariage ne dura pas. Elsa repartit pour Brno en 1926. Elle y ouvrit une boutique de chapeaux.

1933-39 : Le 24 mai 1933, Elsa épousa Robert Kulka et le couple s’installa dans la ville natale de Robert, Olomouc. Leur fils, Tomas, naquit un an et un jour plus tard. En 1937, le père d’Elsa mourut. Les Kulka partirent s’installer à Brno pour reprendre l’entreprise familiale. En mars 1939, les Allemands occupèrent la Bohème et la Moravie. Brno fut alors également occupée. Les Allemands imposèrent immédiatement des restrictions à la population juive.

1940-42 : Le 2 janvier 1940, Elsa, Robert, Tomas et la mère d’Elsa, désormais veuve, furent expulsés de leur maison. Cet hiver-là, le frère et la sœur cadets d’Elsa parvinrent à émigrer en Palestine. Le mari d’Elsa, Robert, était quant à lui déterminé à rester à Brno pour sauver l’entreprise familiale. Un an plus tard, Elsa dut se résoudre à vendre l’entreprise à un Allemand pour quelques deux cents couronnes tchèques, soit moins de dix euros. Le 31 mars 1942, Elsa et sa famille furent déportées dans le ghetto de Theresienstadt situé à l’ouest de la Tchécoslovaquie.

Le 9 mai 1942, Elsa fut déportée dans le camp de travail d’Ossowa réservé aux Juifs. Elle y mourut après six mois de travail forcé. Elle avait quarante ans.

http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s