Ephemeride de la Shoah 25 Mars

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.

25 Mars
1942
En septembre 1941, le premier ghetto de Galicie avait été créé à Tarnopol (R.S.S. d’Ukraine). 12 500 juifs s’y trouvaient internés. Le 25 mars 1942 a lieu la première Aktion : 1 000 juifs sont fusillés par un commando allemand dans une forêt voisine.
– Les SS arrêtent 105 juifs dans le ghetto de Glebokie (R.S.S. de Biélorussie) et les fusillent. Les jeunes juifs du ghetto cherchent alors à rejoindre les partisans soviétiques qui opèrent dans les bois.
– Un transport de plusieurs centaines de juifs originaires de Bratislava (capitale de la Slovaquie) quitte le camp de travail de Sered à destination du camp d’extermination d’Auschwitz.
1944 Au cours d’une Aktion d’envergure, de nombreux juifs d’Athènes sont arrêtés et déportés par les SS au camp d’extermination d’Auschwitz.

Tomas Kulka, Olomouc, Tchécoslovaquie
25 mars 1934

Les parents de Tomas étaient Juifs. Son père, Robert Kulka, était un homme d’affaires originaire d’Olomouc, une ville de Moravie. Sa mère, Elsa, était modiste à Brno, la capitale de la Moravie. Le couple aisé, parlait tchèque et allemand. Ils s’étaient mariés en 1933 et s’étaient installés dans la ville natale de Robert, Olomouc.

1933-39 :
Tomas naquit un an et un jour après le mariage de ses parents. Quand Tomas eut trois ans, son grand-père mourut et les Kulka partirent s’installer à Brno, la ville natale de sa mère. Le 15 mars 1939, quelques semaines avant le cinquième anniversaire de Tomas, les Allemands entrèrent en Bohème et en Moravie et occupèrent Brno.

1940-42 : Le 2 janvier 1940, Tomas, ses parents et sa grand-mère furent expulsés de chez eux par les Allemands. Espérant sauver l’entreprise familiale, le père de Tomas décida de rester à Brno. Tomas étant Juif, il ne fut plus autorisé à fréquenter l’école. Un an plus tard, les parents de Tomas furent contraints de céder leur entreprise à un Allemand pour quelques deux cents couronnes tchèques, soit moins de dix euros. Le 31 mars 1942, les Kulka furent déportés dans le ghetto de Theresienstadt situé à l’ouest de la Tchécoslovaquie.

Le 9 mai 1942, Tomas fut déporté dans le camp d’extermination de Sobibor où il fut gazé. Il avait sept ans.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s