Ephemeride de la Shoah 21 Mars

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.


21 Mars
1941 A Cracovie (Pologne), les nazis créent un ghetto destiné à contenir 20 000 juifs. 6 000 d’entre eux viennent des villages environnants.
1943 1 200 juifs de Buczacz (district de Tarnopol, R.S.S. d’Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.

Chaje Isakovic Adler, Selo-Solotvina, Tchécoslovaquie
21 mars 1903

Benjamin de onze enfants, Chaje fut élevée par dans une famille juive pratiquante parlant yiddish, dans un village de la province orientale de la Tchécoslovaquie. A l’âge de douze ans, elle fut apprentie chez un tailleur pour hommes. Dans les années 20, elle épousa Jermie Adler, originaire de Selo-Solotvina. Ensemble, ils partirent s’installer à Liège, en Belgique, où ils élevèrent trois filles. Elle continua à travailler comme couturière.

1933-39 : Les clients de Chaje l’appelaient la « couturière polonaise. » Elever ses enfants selon la tradition juive dans la ville de Liège à majorité catholique ne posait aucun problème. La famille parlait yiddish à la maison. Chaje fit en sorte que ses enfants étudient l’hébreu. Lorsque la guerre éclata en Pologne en septembre 1939, Chaje eut peur car lui revinrent en mémoire les images effrayantes de son village dévasté pendant la Première Guerre mondiale.

1940-44 : Les Allemands conquirent la Belgique en mai 1940. Deux ans plus tard, les nazis donnèrent l’ordre à la famille de Chaje de se déclarer. Des amis catholiques parvinrent à obtenir de faux papiers pour la famille Adler et leur louèrent une maison dans un village des environs. Le dimanche 5 mars 1944, pendant que son mari et sa fille aînée étaient absents, la Gestapo vint frapper à sa porte à cinq heures du matin. On leur avait dit qu’une famille juive vivait dans la maison. Chaje essaya de les convaincre que les enfants n’étaient pas les siens, dans l’espoir de les épargner, mais la Gestapo les arrêta tous.

Le 19 mai 1944, Chaje fut déportée du camp d’internement de Mechelen vers Auschwitz,
avec ses deux filles et l’un de ses neveux. Ils furent gazés deux jours après.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s