Ephemeride de la Shoah 18 Mars

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.


18 Mars
1942
Les nazis commencent à liquider les malades de l’hôpital juif de Belgrade. Ils les emmènent par groupes de 85 et les enferment dans des camions où ils sont asphyxiés par les gaz, cela dure plusieurs jours. 800 juifs ont ainsi assassinés.
1945 1074 juifs hongrois arrivent au camp de concentration de Theresienstadt.

Eva Gredinger, Vertujeni, Roumanie
18 mars 1921

Eva était l’un des trois enfants d’une famille juive habitant Vertujeni, une ville de Bessarabie juive à 90%. Eva fréquentait une école publique. Sa famille était pratiquante et allait à la synagogue chaque jour. Le père d’Eva gagnait sa vie comme boucher casher, préparant le poulet en respectant les règles culinaires de la religion juive.

1933-39 : En 1936, alors qu’ Eva avait 15 ans, sa famille s’installa à Vysoka, où elle trouva plus tard un emploi de couturière. Vysoka était une ville très différente de celle qui l’avait vue naître. Il n’y avait qu’une quinzaine de familles juives à Vysoka et Eva pensait que les gens étaient moins tolérants envers les Juifs. Bien qu’il n’y eut aucune bagarre, la tension montait.

1940-44 : Eva se maria en 1940, année où l’U.R.S.S. annexa la Bessarabie. Son mari fut incorporé dans l’Armée Rouge un an plus tard, lorsque l’Allemagne attaqua l’U.R.S.S. Eva, enceinte, resta à Vysoka et fut déportée avec les Juifs de la ville par l’armée roumaine, alliée des Allemands. Les Juifs marchèrent pendant des jours sans eau ni nourriture. Un jour, dans une forêt, les soldats violèrent plusieurs filles. Dans le camp de transit de Vertujeni, Eva accoucha sur le sol, sans aide médicale. Une semaine plus tard, pendant une marche vers la Transnitrie, son bébé mourut.

Eva fut libérée en 1944 dans un camp de travail en Transnitrie. Après la guerre, elle retourna en Bessarabie où on lui apprit que son mari était porté disparu au combat.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s