Ephemeride de la Shoah 28 Février

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.

28 Février
1942 
Début de la liquidation des femmes et des enfants juifs du camp de Sajmiste (Serbie, Yougoslavie). Par groupes de cent, les victimes sont enfermées dans de grands camions bâchés où elles sont asphyxiées par les gaz d’échappement.
– 1 000 juifs sont assassinés par les nazis dans le village de Lepel (Biélorussie).
– Des SS massacrent 36 juifs dans la ville de Feodossiya (Ukraine).

Jacob Wasserman, Cracovie, Pologne
28 février 1926

Jacob était l’aîné des trois fils nés dans une famille juive pratiquante de Cracovie. Son père était marchand de farine. Les Wasserman passaient leurs vacances d’été près de Proszowice, dans la ferme du grand-père qui dirigeait également un moulin à blé.

1933-39 :
En mars 1939, à treize ans, j’ai célébré ma bar-mitzvah. Cet été-là, nous sommes allés comme d’habitude passer nos vacances chez mon grand-père. A notre retour, nous nous sommes retrouvés en plein cauchemar. Cracovie était occupée par les Allemands depuis le 6 septembre. Les Juifs n’avaient plus le droit de marcher sur les trottoirs, d’emprunter les tramways ni même de posséder une radio. Nous avions même peur de marcher dans les rues parce que les Juifs étaient souvent kidnappés et battus.

1940-45 : En 1940, nous nous sommes installés dans la ferme. Un samedi matin, très tôt, les Juifs de la région ont été raflés. On nous a conduits à pied jusqu’à Proszowice. Un policier polonais, deux cadavres gisant près de lui, m’a demandé pourquoi je ne lui avais pas dit « Bonjour. » Quand je me suis approché de lui, il a chargé son fusil et l’a pointé vers moi. Quand je suis passé devant lui, il m’a frappé avec le canon de son fusil sur le nez et la mâchoire. Je suis vite reparti dans la file ; le policier a alors tué quelqu’un d’autre. Quatre jours plus tard, mon père et moi avons été déportés dans le camp de Prokocim.

Jacob passa le reste de la guerre dans des camps de travail. En 1947, il tenta d’émigrer illégalement vers la Palestine mais fut détenu à Chypre par les Britanniques.
Il s’installa en Israël en 1948.

 

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s