Ephemeride de la Shoah 23 Février

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.

23 Février
1941 2 700 juifs sont déportés du ghetto de Grojec (Pologne) au ghetto de Varsovie.
1942 La déportation des juifs d’Odessa (Ukraine), est terminée. 43 trains ont conduit un total de 19 582 juifs vers les camps de concentration. Une cinquantaine de juifs sont morts dans chaque convoi par suite des conditions inhumaines de transport. Odessa est considéré comme « purifié de ses juifs ».
– 2 juifs sont pendus par la Gestapo à Leczna (Pologne).

Arthur Menke, Hambourg, Allemagne
23 février 1927

Arthur naquit dans une famille juive à Hambourg, la plus grande ville portuaire d’Allemagne. Son père possédait une petite fabrique de rustines. Au début des années 1930, Hambourg abritait la quatrième plus grande communauté juive d’Allemagne et comptait de nombreuses institutions sociales et culturelles.

1933-39 : En 1935, la situation des Juifs de Hambourg était alarmante. Ma famille s’installa dans un autre quartier de la ville et, en 1938, les nazis confisquèrent l’entreprise de mon père. Lors de la fête nationale, de nombreux citoyens allemands déroulaient des drapeaux nazis rouge, blanc et noir pour montrer leur patriotisme. Ma sœur et moi avions fabriqué notre propre drapeau « nazi » et le tendîmes par la fenêtre. Mais mes parents se mirent en colère et le replièrent à l’intérieur. Nous ne comprenions pas pourquoi nous ne pouvions pas soutenir notre pays.

1940-44 : En 1941, je fus déporté à 1000 kilomètres à l’est, dans le ghetto de Minsk, en URSS. Le ghetto était immense et « accueillait » 85 000 personnes. Je coupais la tourbe pour le chauffage dans une base de l’armée allemande tout près de là. Les soldats de l’armée régulière ne malmenaient pas les prisonniers autant que les SS. En faisant la navette vers notre lieu de travail, j’aidais un garde à pousser son vélo. La nourriture était si rare qu’un jour, il m’enferma dans la cave à pommes de terre. Je pus ainsi en voler pour lui et en garder quelques unes. Nous les avions rentrées en fraude dans le camp sur son vélo.

Après deux ans passés à Minsk, Arthur fut déporté dans plusieurs camps en Pologne où on le fit travailler au soudage des avions.
Il fut libéré pendant une marche forcée vers le camp de Dachau en 1945.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s