Ephemeride de la Shoah 19 Février

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.

19 Février
1941 1 010 juifs quittent Vienne (Autriche) pour Kielce (Pologne).
1942  Ce jour devient célèbre comme le « Jeudi sanglant » pour les juifs du ghetto de Radom (Pologne), dont 40 furent fusillés dans les rues par les nazis.
– Le professeur August Hirt propose à Himmler de sélectionner 80 juifs du camp d’extermination d’Auschwitz, destinés à enrichir la collection de squelettes de l’université de Strasbourg. Il s doivent être tués par des piqûres, puis leurs cadavres seront bouillis afin de ne pas endommager les squelettes. Himmler approuve le projet. Cette collection est destinée à faire partie d’un « Musée juif » en préparation.
1943
1000 juifs sont déportés de Berlin au camp d’extermination d’Auschwitz

Henny Schermann, Francfort-sur-le-Main, Allemagne
19 février 1912

Les parents de Henny s’étaient rencontrés peu après que son père eut émigré de Russie. Henny fut la première des trois enfants de ce couple juif. Francfort était un important centre économique et culturel.

1933-39 : Après l’accession des Nazis au pouvoir commença la persécution de nombreux groupes « d’indésirables » parmi lesquels les Juifs, les Tsiganes, les homosexuels, les handicapés, ainsi que les politiciens de gauche. Après 1938, pour identifier les Juifs, un décret Nazi fut promulgué prévoyant que « Sara » devait être ajouté comme deuxième prénom de toutes les femmes juives sur leurs papiers officiels. Henny, alors âgée de vingt-quatre ans, travaillait comme assistante dans une boutique et vivait avec sa famille à Francfort.

1940-44 : Au début de l’année 1940, Henny fut arrêtée à Francfort et déportée dans le camp de concentration pour femmes de Ravensbrück. Derrière la photo où on la voit prisonnière, il était écrit : « Jenny (sic) Sara Schermann, née le 19 février 1912 à Francfort sur le Main. Vendeuse célibataire à Francfort sur le Main. Lesbienne licencieuse, ne fréquente que les bars [homosexuels]. A refusé le prénom ‘Sara’. Juive apatride. »

Henny fit partie des nombreuses prisonnières de Ravensbrück sélectionnées en vue de leur extermination. En 1942, Henny fut gazée dans le centre d’exécution de Bernbourg.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal http://www.6millionsdemesfreres.com Source: http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s