Ephemeride de la Shoah 5 Février

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI
.

5 Février
1942
2 000 juifs de Suchovola (Pologne) sont déportés au ghetto de Grodno. 1943 Les nazis assassinent 200 juifs dans le ghetto de Chodorov (Galicie orientale, R.S.S. d’Ukraine).
– L’armée allemande a créé un ghetto à Bialystok (Pologne) le 1er août 1941. Du 5 février 1943  jusqu’au 12 février.
– 10 000 juifs environ sont arrêtés et déportés aux camps d’extermination d’Auschwitz et de Treblinka alors que près d’un millier sont assassinés sur place.
– Zvi Wider, membre du Conseil juif de Bialystok, se suicide en apprenant que les autres membres du Conseil ont fourni à la Gestapo une liste de personnes à déporter.

Ivo Herzer, Zagreb, Yougoslavie
5 février 1925

Ivo était le fils unique d’une famille juive qui habitait à Zagreb. Son père était employé dans une compagnie d’assurance. Bien que l’antisémitisme déclaré futrare en Yougoslavie, les Juifs étaient renvoyés de leurs postes au gouvernement et dans les universités à moins qu’ils ne se convertissent au christianisme.
1933-39 : A Zagreb, j’étudiais au collège public. Le cursus était fixe et comportait trois langues et un culte religieux. Mon école était très sélective mais j’adorais étudier et j’étudiais bien. Bien qu’on ne m’ait pas personnellement nuit à Zagreb, certains groupes fascistes croates étaient radicalement antisémites et soutenaient la politique nazie. J’avais 16 ans lorsque la guerre commença.
1940-44 : En 1941, la Yougoslavie fut envahie par les puissances de l’Axe et fut partagée en plusieurs zones d’occupation. Craignant les fascistes croates, ma famille voulut s’enfuir vers la zone italienne. N’utilisant que les deux seuls mots d’italien que je connaissais, « Juif » et « peur », j’allais voir des officiers de l’armée italienne. Ils comprirent notre situation et nous firent passer en zone italienne. Nous n’étions pas les seuls réfugiés ; les Italiens abritaient de nombreux Juifs. Ma famille fut même invitée à l’un des concerts que donnait l’armée.Quelle ironie : les Juifs étaient protégés par un allié des Allemands.
L’Italie, vaincue en 1943, se retira de Yougoslavie et Ivo traversa l’Adriatique pour se rendre dans le sud de l’Italie, récemment libéré par les Alliés. En1948, Ivo émigra aux Etats-Unis.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s