Ephemeride de la Shoah 4 Novembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

4 Novembre      
1940 A La Haye, les nazis décrètent que tous les fonctionnaires Juifs sont suspendus.
1941 Dans la ville de Lyubavitch (Lubavich, province de Smolensk, U.R.S.S.), 483 juifs sont fusillés lors de la création d’un ghetto par les      nazis.
1942 1 000 juifs, hommes et femmes, sont déportés du camp de regroupement de Drancy (France) vers le camp d’extermination d’Auschwitz. 639      d’entre eux sont gazés dès leur arrivée. 4 hommes seulement survivront jusqu’à la libération du camp.
– Les derniers juifs de Kossov (R.S.S. d’Ukraine) sont déportés au ghetto de Kolomyya, où ils sont tués en même temps que les internés. Kossov est déclaré  »      purifié de ses juifs « .
– 1.000 juifs du ghetto de Brzezany (R.S.S. d’Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.
1943 815 juifs originaires du ghetto de Liepaja (Libau) sont fusillés dans le ghetto de Riga.
– Les SS déportent 2 800 juifs du camp de travail de Szebnie (Galicie orientale) au camp d’extermination d’Auschwitz.

Lisa Dawidowicz, Ostrog, Poland     November 5, 1925Lisa was born to a Jewish family in the small city of Ostrog in southeastern Poland. Her parents operated a grocery out of their residence; the front half of the house was a store and the rear half  was their home. Ostrog was an important center of Jewish religious learning in Poland, and by 1933 Jews made up almost two-thirds of the city’s total population.
1933-39: My family was religious and we regularly attended services. I studied at a Polish school until the Soviets arrived in September 1939, at which time  I briefly attended a Soviet school. But Soviet rule didn’t alter our lives much.
1940-44: Suddenly everything changed. The Germans invaded Soviet-controlled Poland in June 1941 and reached Ostrog in July. They quickly set up a ghetto and  organized the local Jews into work brigades. We realized by late 1942 that many of these groups were not returning from their work sites. We searched for a hiding place. A poor farm woman agreed to  hide our family of five in an underground potato cellar–there was no room to stand and we could breathe only through a hole covered by pumpkins. We remained there for 16 months.
Lisa was liberated when the Soviet army freed eastern Poland in 1944. After living in displaced persons camps in Germany, Lisa emigrated to the United States in  1949.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s