Ephemeride de la Shoah 28 Décembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

28 Décembre
1938 Décret Göring ordonnant la concentration de juifs par immeubles, et répartissant les ménages mixtes en deux catégories, « privilégiées » et « non privilégiées ». – Les Juifs sont interdits de fréquentation des wagons-lits et wagons-restaurants. 1941 Les SS fusillent 60 juifs du ghetto de Kharkov (Ukraine). – Les SS fusillent 600 enfants juifs dan la forêt de Rabuli, près de Riga (Lettonie). – 200 juifs de Sniatyn (Ukraine) sont conduits dans la forêt de Potoczek, où ils doivent creuser leurs propres tombes dans le sol gelé avant d’être fusillés par les SS et la police ukrainienne. – A Berezino, près de Minsk (Biélorussie), 1 000 juifs sont fusillés par les SS et la police auxiliaire locale après avoir été cruellement maltraités. Les enfants sont enterrés vivants. – A Kirovograd (Ukraine), tous les juifs, hommes et femmes, jeunes et vieux, sont fusillés par les SS. Les bébés et les petits enfants sont enterrés vivants. Les juifs de la prison qui tentent de fuir sont fusillés, eux aussi. 1942 1 500 juifs de Szremsk (Varsovie) sont déportés à Mlava pour y être soumis au travail forcé. – 2 500 juifs de Kamieniec Litevski (Biélorussie) sont déportés au camp de Pruzany.

Natan Offen, Cracow, Poland
December 15, 1922

Natan was one of four children born to religious Jewish parents. They lived in an apartment in Cracow’s [Krakow] Podgorze district, a predominantly Jewish area on the southern bank of the Vistula River. Natan’s father was a shoemaker until 1936, when he became a dealer in billiards equipment. His mother worked as a dressmaker. Natan and his siblings attended Polish public school.
1933-39: When I was 13 I built a crystal radio. Late at night, my father and I would listen to stations from all over Europe. In August 1939, when a German invasion seemed imminent, the Polish army opened flour, tobacco and chocolate warehouses in the city to the public–they didn’t want the Germans to get the goods. We got a sack of flour, cartons of cigarettes and chocolate. On September 6, 1939, the German army occupied Cracow.
1940-45: On their way back to Germany, injured German soldiers arrived in Cracow from the Soviet front. I carried them from their train to a delousing car set up in the rail yard. One SS soldier with badly frozen feet spoke to me in Polish. He called me « friend. » His cordiality angered me. How dare he think we were friends. I hoisted him on my back, letting his feet drag. Carrying him across the rail yard, he wailed in pain as his feet struck the rails. Later, I wept; I’d lost my humanity. I’d become a beast like him.

Natan was deported to the Plaszow labor camp and then to Gusen, a subcamp of Mauthausen. He was liberated by Americans in May 1945. Natan moved to the United States in 1951.
Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s