Ephemeride de la Shoah 25 Novembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

25 Novembre
1940 Le Patria, un navire transportant 1 771 passagers sans visa, des juifs d’Europe qui tentent d’échapper à la persécution nazie en immigrant (illégalement) en Palestine, n’est pas autorisé par les fonctionnaires britanniques à accoster à Haïfa. Une explosion détruit le navire. 257 personnes sont tuées, les survivants sont sauvés par les habitants massés sur le rivage. 1941 Les nazis massacrent 3 000 juifs à Rechitza (Biélorussie). Cette communauté était l’une des plus anciennes de la région. – Ordonnance permettant la confiscation des créances détenues par les Juifs envers les débiteurs aryens. L’Einsatzkommando III tue en 4 jours les 5.000 juifs venant du Reich et installés dans le ghetto de Kaunas. – 2934 Juifs allemands sont fusillés à Kowno. 1942  531 femmes et enfants juifs sont conduits par mer de Bergen (Norvège) à Stettin, d’où ils seront déportés vers des camps d’extermination en Pologne. – 400 juifs du ghetto de Sasov (Ukraine) sont déportés au ghetto de Zloczow, où ils périront plus tard, en même temps que les juifs de cette ville. – Liquidation du ghetto de Siedlce (Pologne), après qu’il eut été réduit en superficie à la suite des déportations : 2 000 juifs qui s’y trouvent encore sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils périssent. – Un camp de travail forcé pour 500 internés subsiste à Siedlce. 1943 40 juifs sont assassinés lors de la liquidation du camp de concentration de Gomel (Biélorussie). 1944 4 juifs sont pendus par la police allemande à Ciechanov (Pologne).

Lila Lam, Stanislawow, Poland
November 24, 1924

Lila was born to a Jewish family in the largely Jewish city of Stanislawow. The Lam family owned an oil field and refinery, and Lila’s father, who was trained as a lawyer, helped to manage the business. When it came time for Lila to begin first grade, her parents decided to have her tutored privately at home rather than have her attend an elementary school.
1933-39: The Jewish holidays were always special times. Although my family wasn’t religious, the holidays were wonderful opportunities for my five aunts and uncles and all of my cousins to gather at my grandfather’s house. In 1939, when I was 15, the war broke out and Soviet troops invaded Stanislawow. My final two years of secondary school were spent in a Soviet school.
1940-44: German troops invaded our town and established a ghetto in 1941. By summer 1942 my mother, brother, uncle and I escaped and, using bribes, got to Warsaw. Each Sunday we’d leave our house and pretend we were going to church. One Sunday, as my mother and I went out, we were stopped by a Polish policeman, who said he suspected that we were Jews. For a fee, he agreed not to turn us in. When my mother ran to fetch the money, he dragged me to a house and tried to rape me. Luckily, he let me go.

During the August 1944 Warsaw uprising, Lila was among the Polish civilians deported to concentration camps. After the war, she lived in Poland.
Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s