Ephemeride de la Shoah 15 Novembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

15 Novembre
1938 Les élèves juifs sont chassés des écoles allemandes. 1939 Les juifs de Rypin (Pologne centrale) doivent s’installer à Varsovie, Ciechanov et dans d’autres villes. 2 cimetières juifs sont détruits. Quelques juifs parviennent à franchir la frontière soviétique. Ils seront déportés en Sibérie. – Déportation de 200.000 Polonais et de 100.000 Juifs d’Allemagne vers le Gouvernement général. 1940 Tous les juifs de Legionovo (Varsovie) sont conduits à Ladwiszyn. Les juifs de Varsovie et de la province sont concentrés sur une superficie très exiguë. Au cours des semaines qui suivent, 4 000 juifs de Sochaczev viennent s’ajouter à ceux du ghetto. 1941 30 000 juifs de Czernovitz (Ukraine) sont déportés en Transnitrie. Le maire de la ville, Traian Popovici qui, sympathique avec les juifs, obtient des autorités allemandes que 4 000 d’entre eux restent à Czernovitz. – Les SS fusillent 500 juifs de Kolomyya (Ukraine). – Sur une grande échelle à Sarajevo (capitale de Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie), 3 000 juifs sont arrêtés et déportés vers divers camps de concentration, où ils périssent. Une petite partie seulement de la communauté survivra, en rejoignant des unités de partisans ou en se réfugiant dans la zone italienne. 1942 3 500 juifs de Klementov (Pologne) sont déportés au camp de Sandomierz. – 2 300 juifs de Dembice (Cracovie) sont assassinés par les S.S.

Pesia Szczupakiewicz, Nur, Poland
November 15, 1911

Pesia, born Pesia Ander, was one of five children born to a Jewish family in the central Polish village of Nur. In 1929 Pesia married Shlomo Szczupakiewicz and they moved to his home town of Malkinia. A year later their first child, daughter Ida, was born.
1933-39: In September 1939, before the invading Germans reached Malkinia, Pesia fled with her family to the countryside. Exhausted, they returned to their house in Malkinia only a few weeks later. Shlomo then learned that a childhood friend had become a Nazi informant and decided it would be safer for the family to go to the Soviet zone. Fortunately, Malkinia was close to the border between German- and Soviet-controlled Poland.
1940-44: Pesia and her family crossed to the Soviet zone, to her brother’s house in Nur, 12 miles away. Food there was scarce so they traveled north to Bialystok. With other refugees who were Polish nationals, the Szczupakiewiczs were deported from Bialystok by the Soviets. The family was packed into a cattle car and rode for 16 days in the freezing cold with water but no food. They arrived in Sverdlovsk in the Ural Mountains, and were settled in a logging camp in a one-room shack with little food and no fuel.

Pesia’s family stayed in the Soviet Union until the war ended. Shlomo died there in 1945. The family returned to Poland in 1946 and then emigrated to the U.S. in 1951.
Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s