Ephemeride de la Shoah 12 Novembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

12 Novembre
1938 Toute industrie et tout commerce, les théâtres, cinémas, salles de concerts et expositions sont interdites aux juifs. – Une amende collective d’un milliard de marks est imposée aux juifs allemands, qui doivent en plus payer la note des destructions et du déblaiement des ruines du pogrom de la nuit de Cristal. – Décret forçant tous les juifs à céder leurs entreprises à des aryens. – Premières déportations de juifs autrichiens et tchèques en Pologne. 1939 Le chef de la police du district de la Wartha, Wilhelm Koppez, ordonne que Poznan (Posen) soit purifié de ses juifs. ?Des juifs y vivaient depuis le XIIIe siècle. Le jour de l’invasion allemande, 1 500 juifs habitaient la ville. 1941 A Gorodok, près de Vorobyevy Gory (Biélorussie), tous les juifs et toutes les juives sont fusillés par les SS. Les enfants sont enterrés vivants. – 500 juifs de Kamionka-Strumilova (Ukraine) sont conduits dans les environs de la ville pour être fusillés. – 3 000 juifs de Dorohoi (Roumanie) sont déportés en Transnitrie en 2 convois. – Le camp de concentration de Maïdanek est créé près de Lublin. 1942 500 juifs sont déportés de Krzeszov (Lublin) au camp d’extermination de Belzec. – Contre les juifs de Luzk (d’Ukraine) dure une semaine : une partie des juifs est assassinée sur place, une autre déportée au camp.

Joseph von Hoppen Waldhorn, Paris, France
November 14, 1930

Joseph was the youngest of three children born to immigrant Jewish parents. His Polish-born father was a former officer in the Austro-Hungarian army who had met and married Joseph’s Hungarian-born mother during World War I. Joseph was raised in a religious household and grew up speaking French.
1933-39: My mother says it’s better here in Paris than in the poor village where she grew up. Unlike my mother, who speaks broken French, my older sisters and I have grown up speaking French fluently. I attend a special public school funded by the Rothschild family. My father says that the terrible things happening to Jews in Germany won’t happen to us here.
1940-44: I’ve fled Paris and am staying with the sister of a friend who is letting me hide on her farm in Sees in western France. About a year ago, when I was 9, German troops occupied Paris. At first, I wasn’t in danger. Unlike my foreign-born parents who were subject to being immediately deported, I was a French citizen. I fled Paris after the Germans deported my father in 1941. I have false papers; my new name is Georges Guerin. My sisters also have false identities and have gotten office jobs in nearby Alencon.

Joseph’s sisters in Alencon were discovered and arrested. Joseph managed to remain concealed until the end of the war, and emigrated to the United States in 1949.
Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s