Ephemeride de la Shoah 11 Novembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

11 Novembre
1938
Peu avant la proclamation de l’ « indépendance  » de la Slovaquie, les bandes organisées attaquent les synagogues de la capitale, Bratislava (Pressburg). Ces antisémites battent tous les juifs qu’ils y trouvent et empêchent les étudiants juifs de pénétrer dans l’université. Au début de la guerre, 17 000 juifs environ vivent dans la ville. – Il est interdit aux juifs de posséder ou de porter une arme. 1939 Les nazis arrêtent 600 juifs à Ostrov Mazoviecki (province de Varsovie) et les conduisent dans une forêt voisine, où ils les mettent à mort. – Les nazis déportent tous les membres du Conseil juif de Lodz (Pologne) au camp de Radogoszcz. 1942 Les SS assassinent 100 juifs à Berezov (Polésie, Biélorussie). – 1 000 juifs du ghetto de Slutsk (R.S.S. de Lituanie) sont assassinés. Des juifs vivaient dans la ville depuis le XIIIe siècle. Le jour de l’invasion allemande, la communauté s’élevait à 9 000 âmes environ. – 900 juifs de Jastary (province de Vilna, Lituanie) sont déportés au camp d’internement de Keilbasin. – 1 000 juifs sont déportés de la ville de Leczna (province de Lublin) au camp d’extermination de Sobibor où tous sont tués. – 45 juifs quittent le camp de regroupement de Drancy (France), déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. 599 sont gazés dès leur arrivée. 2 hommes seulement survivront jusqu’en 1945. – A cette date, 15.000 juifs de Belgique ont été déportés. 1943 300 juifs meurent d’épuisement au cours d’un appel qui dure une journée entière au camp de concentration de Theresienstadt. – Un groupe de juifs est arrêté par les forces d’occupation nazies au cours d’une rafle à l’église du Carmine à Florence. Ils sont déportés vers les camps d’extermination de l’Est. – Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 91 juifs déportés au camp de concentration de Theresienstadt.

Moniek Rozen, Czestochowa, Poland
November 10, 1922
One of 12 children, Moniek grew up in Dabrowa Gornicza, an industrial town in western Poland. His father, Jacob, owned a general store, which he was forced to close in 1938 as the result of a boycott by local antisemites. Moniek attended both public and Jewish schools, and his father hoped that one day he would become a rabbi.
1933–39: On September 1, 1939, Moniek was awakened by the sounds of airplanes flying overhead as German forces invaded Poland. As the war drew closer, Moniek fled eastward, but was caught near the Vistula River by advancing German troops. Returning to Dabrowa, he learned that the Nazis had killed some of the town’s Jews, and had begun imposing severe restrictions on the community. Jews had to turn over radios, money, and furs, and were subject to forced labor. Moniek worked for the German construction office as a carpenter and bricklayer.
1940–45: On August 12, 1942, German officials ordered Dabrowa’s Jews to assemble in the town. Several thousand Jews, including Moniek’s parents, were selected for deportation. A few days later, they were transported to the Auschwitz killing center. Moniek was later deported to a series of concentration camps. In February 1945, as the Soviet army approached, the SS evacuated the Kittlitztreben camp. The prisoners, including Moniek, were sent on a death march to the Buchenwald concentration camp, walking more than eight hours a day in the bitter cold. Moniek survived another death march and was liberated from the Theresienstadt ghetto by Soviet troops. He reunited with members of his family. His parents and five of his siblings perished in the Holocaust.

In 1949, after spending several years in displaced persons camps in Austria and Germany, Moniek immigrated to the United States.
Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s