Ephemeride de la Shoah 10 Novembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

10 Novembre
1938
Dans l’ensemble du Reich, au lendemain de la  » nuit de cristal « , 35 000 juifs sont arrêtés, dont beaucoup sont déportés aux camps de concentration de Dachau, de Buchenwald, où ils sont horriblement maltraités, et de Sachsenhausen (Allemagne). 1941 A Kharkov (R.S.S. d’Ukraine), 2 jeunes filles juives sont pendues par les SS dans le cimetière juif de Lysa Gora. – 750 juifs de Bielica (district de Novogrudok, R.S.S de Biélorussie) sont conduits au ghetto de Zdzieciol, qui est liquidé le même jour. – Dans le ghetto de Varsovie, la peine de mort sera prononcée pour chaque personne qui quittera le ghetto sans autorisation, et pour chaque personne de l’extérieur qui aidera un Juif. 1942 En promettant aux juifs que leur vie serait épargnée, les nazis font revenir dans le ghetto de Szydloviec (province de Kielce, Pologne) ceux qui se trouvaient dans les forêts avoisinantes, où ils n’avaient aucune chance de survivre à l’hiver. Aussitôt après, 5 000 d’entre eux sont déportés au camp d’extermination de Treblinka. – 70 juifs du ghetto de Bochnia (province de Galicie) sont fusillés par les nazis. 500 juifs de cette ville et 1 000 juifs du ghetto de Komarov (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Belzec. – 6 300 juifs du ghetto de Mlava (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés quelques heures après leur arrivée. – 758 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

Ludmilla Schatz, Tulchin, Ukraine
November 10, 1896

Ludmilla was one of four children born to Jewish parents in a small industrial city in southwestern Ukraine when the area was part of Tsarist Russia. Ludmilla grew up in Odessa, but she and her mother left in 1919 when Ludmilla’s father was killed during the Russian civil war. Ludmilla and her mother emigrated to France and settled near Paris. Ludmilla married, and gave birth to a daughter in 1930.
1933-39: With her knowledge of Russian, French and German, Ludmilla felt comfortable in cosmopolitan Paris. She worked as a piano teacher, and her daughter, Nadine, attended elementary school. Her mother, Rosalia, lived with her. After France declared war on Germany in September 1939, Ludmilla and her family moved to Saint-Marc-sur-Mer, a small village on the Brittany coast, hoping it would be safer there.
1940-42: The Germans occupied Saint-Marc-sur-Mer in June 1940, and Ludmilla moved her family to the nearby city of Nantes soon after. There, local French officials cooperated with the occupying Germans and helped enforce the anti-Jewish laws, especially against foreign-born Jews like Ludmilla. She and her daughter were arrested by the French police in Nantes. Ludmilla was separated from her daughter, and then delivered to the German authorities in Angers. They informed her that she would be sent to « work in the east. »

On July 20, 1942, Ludmilla was deported to Auschwitz, where she subsequently perished. She was 45 years old.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s