Ephemeride de la Shoah 10 Décembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

10 Décembre
1935  Détenu dans un camp, le journaliste pacifiste et antinazi Carl Von Ossietzky reçoit le prix Nobel de la paix. Hitler est furieux. 1941 1 000 juifs du camp de Kovale-Panskie (Pologne), tous originaires des environs, sont déportés au camp d’extermination de Chelmno : les SS les asphyxient dans des camions à gaz dans une forêt voisine. –  Brcko (Yougoslavie), 150 juifs de la ville et 200 juifs originaires d’Autriche sont conduits par les SS sur les bords de la rivière Save, où ils sont massacrés avec sadisme. 1942 Les derniers juifs de Mlava (Varsovie), utilisés à des travaux extrêmement pénibles, sont déportés au camp d’extermination de Treblinka. – Rien qu’en ce jour, durant la rafle des juifs de Tunis, quelque 2000 juifs furent arrêtés. Les Allemands les ont raflés jusque dans les synagogues. Des centaines d’entre eux ont trouvé la mort et plusieurs d’entre eux ont été déportés. 1943 Les survivants parmi les juifs du village de Mihova (Roumanie), déportés au camp de travail forcé de Tarasika sur la rivière Bug quand les troupes allemandes et roumaines avaient occupé la Bucovine, sont assassinés par les Allemands. – Les Italiens créent le camp de transit de Fossoli di Capri, près de Modène. Il sera placé en mars 1944 sous commandement allemand.

Mirjam Waterman Pinkhof, Loosdrecht, Netherlands
December 5, 1916

Mirjam grew up on her family’s farm in Loosdrecht. Her parents, secular Jews, had moved from Amsterdam in 1914, two years before she was born. The Watermans were pacifists. Mirjam attended a progressive school in Hilversum. Her brother and youngest sister attended the Kees Boeke School, a progressive school located in Bilthoven that taught pacifist and humanistic ideals.
1933-39: In 1938 Mirjam began teaching at the Kees Boeke school. A group of German-Jewish refugees came to the school in 1939. Mirjam lived in an isolated place and had not heard much about Hitler or the anti-Jewish laws in Germany until the refugees came. There was a Jewish Youth Immigration home near her parents’ farm where about 60 German-Jewish youngsters lived; some had been Mirjam’s students. One of their leaders was Menachem Pinkhof.
1940-45: When Germany invaded the Netherlands in 1940, Jewish children were expelled from secular schools. Mirjam opened a Jewish school in her parents’ home. In 1941 she learned about the German plan to deport Jews. She and Menachem could have hidden with Christian friends, but they decided that the Jewish youths had to be hidden as well. With the help of Joop Westerweel, the principal of the Kees Boeke school, and other Jewish and non-Jewish friends, they organized a resistance group. In 1944 Mirjam was arrested and deported to Bergen-Belsen.

Mirjam’s resistance group saved over 300 Jewish youths. About 70 were smuggled through Spain to Palestine. Mirjam survived and emigrated to Palestine in 1946.
Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s