Ephemeride de la Shoah 29 Octobre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

29 Octobre
1941
Pendant deux jours, 3 000 juifs sont fusillés par les SS dans une carrière de sable près du village de Srednaya Pogulyanka (district de Dünaburg, Dvinsk, R.S.S. de Lettonie).
– Pendant trois jours, 7 000 juifs de Hrubieszov (district de Lublin) sont déportés au camp d’extermination de Sobibor.
– 3 200 juifs de Sandomierz (province de Kielce, Pologne centrale) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.
– Le même jour, 2 300 juifs de Drohobycz (R.S.S. d’Ukraine) sont déportés à Belzec.
– 180 juifs sont fusillés sur place par les SS.
– Les SS assassinent les 800 juifs restés à Radomysl (district de Lvov, R.S.S. d’Ukraine).
– 400 juifs de Kamiensk (district de lodz, Pologne) sont déportés par les SS, via Radomsk, au camp d’extermination de Treblinka.
– Les 900 juifs restés à Ulanov (district de Lvov) sont assassinés par les SS et la police ukrainienne.
– 20 000 juifs de Pinsk (R.S.S de Biélorussie) sont conduits hors de la ville et assassinés par les SS en quatre jours.
1943 2 000 juifs de Zavichost (district de Kielce, Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.

Wilek Loew, Lvov, Pologne
29 octobre 1925

Wilek était le fils d’une famille juive vivant à Lvov, une grande ville située au sud-est de la Pologne. Sa famille possédait et exploitait une fabrique d’oenomel (mélange de vin et de miel). Bien que vivant parmi les Polonais et les Ukrainiens, la famille de Wilek parlait hébreu, allemand et polonais à la maison et faisait partie de l’intelligentsia juive de Lvov. Lorsque Wilek avait 4 ans, son père mourut d’une crise cardiaque.

1933-39 : Les Juifs faisaient souvent l’objet de discriminations en Pologne. Nous avions du mal à accéder aux écoles et aux emplois. En 1931, je réussis à passer le concours d’entrée et je pus fréquenter le collège de Lvov. Peu après, la guerre éclata ; les Soviétiques et les Allemands divisèrent la Pologne. Les Soviétiques annexèrent Lvov, nous enlevant notre maison et notre commerce.Toutefois, les soviétiques étaient moins brutaux que les nazis. Je poursuivis mes études.
1940-44 : L’armée allemande s’empara de Lvov en 1941, déplaçant les Juifs dans un ghetto. Je fis partie des 40 personnes qui franchissaient tous les jours la frontière polonaise pour fabriquer du revêtement de toiture pour l’armée allemande ;ce travail me sauva de la déportation. En 1943, juste avant que les Allemands détruisent le ghetto, j’obtins de faux papiers, j’empruntais le nom d’un collègue de travail chrétien et je m’enfuis vers la Hongrie. Je devins courrier pour la résistance à Budapest et je fus arrêté comme espion polonais. Sans connaître mon identité juive, ils m’envoyèrent à Auschwitz le 29 octobre 1944. Le jour de mes 19 ans.

Parmi des milliers de prisonniers contraints de marcher vers l’intérieur de l’Allemagne à mesure que les Alliés avançaient, Wilek fut libéré par les Américains le 23 avril 1945. En1949, il émigra en Amérique.

Source: Le Livre De La Mémoire Juive De Simon Wiesenthal
http://www.6millionsdemesfreres.com
Source: http://www.ushmm.org
Publicités
Cet article, publié dans france, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s