Ephéméride de la Shoah : 7 Octobre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

7 Octobre
1939 48 juifs de Swiecie (Pologne septentrionale) sont fusillés par les nazis au cours d’une Aktion qui dure deux jours.
1941 7 000 juifs du ghetto de Borissov (R.S.S. de Biélorussie) sont fusillés dans un ravin près de l’aéroport au cours d’une Aktion qui dure deux jours.
1942 Les SS assassinent 700 juifs à Lisoviki (district de Lublin).
– 1 600 juifs du ghetto de Koniecpol (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka. Le même jour, 2 000 juifs de Lagov (Pologne) et des environs sont déportés, eux aussi, à    Treblinka, où ils sont tués dès leur arrivée.
1943 Un convoi quitte le camp de regroupement de Drancy (France) avec 1 000 juifs, hommes et femmes, déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. 33 juifs seulement survivront    jusqu’à la libération du camp, en 1945. Le même jour, un convoi de 21 juifs quitte Vienne (Autriche) en direction du camp d’extermination d’Auschwitz.
– 1 260 enfants juifs du camp de concentration de Theresienstadt arrivent au camp d’extermination d’Auschwitz. Ils sont gazés le même jour. Ces enfants venaient de Bialystok (Pologne) d’où ils    avaient été déportés à Theresienstadt le 23 août.
– Le général Jürgen Stroop, responsable de la destruction du ghetto de Varsovie, arrive à Athènes, où tous les juifs doivent se faire recenser et se présenter à la synagogue ; ce recensement    représente une première étape vers les déportations de mars 1944.
De nombreux juifs se cachent, avec l’aide de l’Eglise orthodoxe grecque, conformément aux instructions de l’archevêque    Damaskinos. La communauté juive d’Athènes remonte au VIe siècle avant l’ère chrétienne. Lors de l’occupation allemande, la ville compte 3 000 juifs, mais 3 000 réfugiés de Thessalonique s’ajoutent à ce chiffre.
1944 Environ 2 000 juifs hongrois ayant survécu au travail forcé dans les mines de Bor (Yougoslavie), qu’ils avaient quittées le 19 septembre, doivent s’arrêter à Cservenka    (Hongrie), où les SS préparent des exécutions massives afin de libérer les routes pour les forces de l’Axe qui battent en retraite.
1 000 juifs environ sont fusillés le 7 et le 8 octobre, tandis    que les autres reprennent leur marche et sont déportés dans les camps de concentration de Buchenwald et de Flossenbürg (Allemagne), où une poignée seulement survivra.
– Au cours d’un soulèvement, le détachement spécial juif du camp d’extermination d’Auschwitz incendie les fours crématoires, tue des SS, coupe les barbelés entourant le camp et prend la fuite.    Mais beaucoup de ses membres ont été tués dans le combat contre les SS. On compte très peu de survivants.

Ruth Singer, Gleiwitz, Germany
October 7, 1924

    Ruth was the only child of a Jewish family in the German town of Gleiwitz, near the Polish border. She attended public school until the fourth grade, when she transferred to a private Catholic    school. Twice a week Ruth attended religious school in the afternoons. One of her favorite pastimes was playing table tennis.
1933-39: My father was born in Poland and the Nazi government considered him a Polish citizen. In October 1938 the Nazis expelled Polish Jews from Germany,    allowing each deportee to leave with only one suitcase. Our family returned to Father’s hometown in Poland, Bielsko. On September 1, 1939, Germany invaded Poland, reaching Bielsko within days. On    September 13, the Germans burned both of the town’s synagogues.
1940-44: In 1940, my father fell ill and passed away. For the next three years, Mother and I were confined in the Jewish section of the city. Then German    authorities split Bielsko’s Jews into two groups. The younger ones were sent to labor camps. The older people were deported. By late 1944 I was at the Grunberg labor camp in Germany, working in a    textile factory. As advancing Soviet troops neared the camp, the prisoners were force-marched towards the interior of Germany. Along the way, I managed to escape.
Ruth was liberated in February 1945. That year she married Henry Finder and the couple emigrated to the United States in 1947.

Source: http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com/page.php?art=1174

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s