Ephéméride de la Shoah : 18 Octobre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.


18 Octobre
1941 3500 Juifs de Belgrade sont déportés vers les camps de travail forcé où ils périssent tous.
– Environ 8000 Juifs de Marioupol (Jdanov, R.S.S. d’Ukraine), enfermés dans un camp militaire sont assassinés.
– Selon les rapports officiels, les militaires roumains, aidés par les autorités locales, ont abattu entre le 18 octobre 1941 et le 17 mars 1942, jusqu’à 25 000 juifs et en ont déporté plus de 35 000, dont une bonne partie ont trouvé ensuite la mort
1942 Les S.S. assassinent les 600 derniers Juifs de Zakszuwek (district de Lublin).
– Des S.S. tuent 2 250 Juifs de Nove Miasto (district de Varsovie).
– 1.500 Juifs de Pielancz (district de Kielce, Pologne) sont conduit au centre de regroupement de Staszov.
– 700 Juifs sont déportés du village de siennica (Pologne) au camp d’extermination de Treblinka.
– 800 Juifs de Seciny (district de Varsovie) sont déportés à Treblinka.
1943 Pour la première fois, les nazis déportent 1 015 Juifs de Rome au camp d’extermination d’Auschwitz, 16 d’entre eux survivront.
1945 24 responsables politiques, militaires et économiques allemands sont mis en accusation.

Feiga Malnik, Lituanie
1905

Elevée au sein d’une famille juive, Feiga vivait avec son mari, Josef, à Kovno, une ville qui comptait en sa population plus de 38 000 juifs. Kovno était située au confluent de deux fleuves.    Abritant un opéra, des magasins de luxe et des night-clubs animés, on la surnommait souvent le « Petit Paris. » Feiga était esthéticienne et Josef était barbier. Ils dirigeaient ensemble une    boutique dans le centre de Kovno.
1933-39 : Tous les jours, Josef et moi allons à pied à notre boutique, tout près de notre maison. Le métier d’esthéticienne est difficile — je suis debout    presque toute la journée et mes doigts sont fripés à cause des produits que j’utilise pour faire des permanentes. Mais cela en vaut bien la peine, après tout, si cela me permet d’aider mon fils,    Abraham, à devenir médecin ou avocat. C’est un gentil garçon. Il travaille dur à l’école et nous aide parfois à la boutique. Il balaie le sol.
1940-44 : Les nazis ont occupé Kovno. Ils ont forcé tous les Juifs à porter l’étoile jaune et à s’installer dans un ghetto clôturé. Tous les jours, les    gardes emmènent des gens, qui ne reviennent jamais. Ce matin d’automne froid et brumeux, tous les habitants du ghetto doivent se rassembler sur la Place de la Démocratie pour une inspection. Nous    devons obéir sinon nous risquons d’être tués. Où vont-ils nous emmener ? Que vont-ils faire de nous ? Nous traversons les rues saupoudrées de neige qui mènent à la place, Josef, Abraham et moi,    ma mère âgée de 66 ans et ma sœur, Yenta.
Ce 28 octobre 1941, les gardes lituaniens, agissant sur ordre des nazis, tuèrent 10 000 Juifs. Feiga put s’échapper.
En 1944, elle fut déportée dans le camp de concentration de Stutthof
où elle mourut.

Source: http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com/page.php?art=1174

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s