Ephéméride de la Shoah : 2 Octobre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

2 Octobre
1939
Les juifs de Pultusk (province de Varsovie) sont chassés vers l’autre berge de la rivière Narew, où se trouvent les troupes soviétiques. Au cours de cette marche jusqu’à la frontière, de nombreux juifs sont assassinés. Beaucoup de survivants s’installent à Bialystok. En mai et juin 1940, une partie de ces juifs sera déportée en Sibérie.
– Les Allemands ordonnent aux juifs de Rozvadov (Pologne) de quitter la ville dans les vingt-quatre heures. Ils sont expulsés au-delà de la rivière San vers la zone soviétique, d’où ils se dispersent dans tout le pays, parfois même jusqu’en Sibérie.
1940 3 000 juifs se trouvent encore dans le ghetto de Wloclawek (Pologne centrale, après que la plus grande partie de ses habitants juifs a été déportée à Varsovie. Les internés succombent au manque de nourriture et d’hygiène. Les bâtiments de la communauté sont détruits et les enfants reçoivent leurs leçons dans le cimetière.
– Création du ghetto de Varsovie. Tous les juifs de la ville y sont entassés, parfois à 13 personnes par chambre, tandis que des milliers d’autres restent sans abri dans les rues. La famine fait rage, car les rations quotidiennes ne prévoient que 184 calories. Le ghetto est gardé de l’extérieur par les polices allemande et polonaise, à l’intérieur par une police juive responsable de l’ordre. Tenter de quitter le ghetto est puni de mort.
1941 La Gestapo organise un attentat contre plusieurs synagogues de Paris.
1942 Luboml (Volhynie, R.S.S. d’Ukraine) est déclaré  » purifié de ses juifs « . Les derniers 10 000 juifs qui s’y trouvaient regroupés sont assassinés.
– Les nazis fusillent les 11 derniers patients juifs de l’asile psychiatrique de Kovin (Serbie, Yougoslavie).
– Les internés du ghetto de Sobienie Jeziory (Pologne), 4 000 juifs de la ville et e ses environs, sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés par les SS dès leur arrivée.
– Au cours d’une Aktion de deux jours, 4 000 juifs du ghetto de Radzymin (province de Varsovie) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés. Radzymin est déclaré  » purifié de ses juifs « , qui vivaient là depuis le XVIIe siècle.
– Les SS assassinent 11 000 juifs du ghetto de Bielsk Podlaski (Pologne).
– 3 000 juifs de Belzyce (province de Lublin) sont déportés au camp d’extermination de Maïdanek. Le ghetto de Belzyce devient un camp de concentration.
– 1 014 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz.
– 250 juifs de Bialoczev (district de Kielce, Pologne) sont envoyés à Opoczno, d’où ils seront déportés vers un camp d’extermination.

Eugeniusz Rozenblum, Lodz, Poland
October 16, 1923

Eugeniusz’s parents married in 1922 in the Soviet Union, where his father owned a textile mill. Fearing arrest by the Soviets for being « bourgeois, » Eugeniusz’s parents fled to Poland, where Eugeniusz was born.
1933-39: I was a secondary school student and was preparing to enter university, either in Poland or at the Hebrew University in Palestine. The German occupation of Lodz in September 1939 interrupted my schooling. One month after the occupation, a German soldier came to our door and tried to steal some jewelry. My dog, a Great Dane named Rex, lunged but I restrained him. The soldier threatened to press charges but we convinced him not to. He shot Rex before my eyes.
1940-44: In 1940 the Jews of Lodz were forced into a ghetto. Both of my parents died there. By the age of 20 I was alone. In 1944 I was herded onto a cattle car along with others from the ghetto. After several days, we arrived at Auschwitz. Two weeks later I was sent to the Dachau camp, where I contracted blood poisoning. A doctor told me that he had to amputate my toes. Just before he began to operate, I jumped off the table and ran. I stepped on a large stone and, luckily, all the pus drained from my foot and I recovered.
After the war, Eugeniusz emigrated to the United States. He was the only survivor of the 70 people in his extended family.

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s