Ephéméride de la Shoah : 15 Septembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

15 Septembre
1939 
La Wehrmacht fusille 2 juifs à Visla Vielka (district de Pszcyna, Pologne).
– Le deuxième jour du Nouvel An juif, une autre synagogue est brûlée à Mielec (province de Rzeszow, Pologne). Plusieurs juifs périssent dans les flammes. De nombreux juifs sont tués, la synagogue est incendiée et les biens juifs saccagés quand les troupes allemandes occupent la ville de Kutno (province de Lodz, Pologne), ou résident 6 700 juifs. La communauté juive de la ville remonte au XVe siècle.
1941  1 500 juifs, venus du ghetto de Vilna, sont fusillés à Ponary (R.S.S. de Lituanie) au cours d’une Aktion qui s’étend sur plusieurs jours.
– 8 000 personnes, la plupart des juifs originaires des environs de Golina, Slupca et Konin, sont assassinées dans la forêt de Biskupi Vygoda, près de Kazimierz (Pologne). Beaucoup sont fusillées, d’autres brûlées vives.
1942  En trois jours, une partie des 4 000 juifs de Kalusz (district de Stanislavov, R.S.S. d’Ukraine) sont soit tués sur place, soit déportés au camp d’extermination de Belzec, en même temps que les 1 500 juifs du ghetto de Kamionka-Strumilova (district de Lvov, R.S.S. d’Ukraine).
– Les nazis déportent 500 juifs du village de Dobra (Pologne) au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont tués dès leur arrivée. 450 juifs des environs de Rozvadov (Pologne) sont internés au camp de travail de cette ville, où ils exécutent des travaux extrêmement pénibles dans l’aciérie de Stalova Vola. Ceux qui ne sont pas capables de travailler sont fusillés. 1 000 juifs environ périssent dans ce camp.
– Un dixième transport avec 1 048 juifs, dont 264 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz (Pologne). 17 déportés seulement survivront jusqu’à la libération du camp, en 1945.
1943  1 juif est déporté de Vienne (Autriche) au camp de concentration de Theresienstadt. – Les nazis encerclent le ghetto de Vilna (R.S.S. de Lituanie) et attaquent les membres de la résistance juive.
1944  Fin de la liquidation du ghetto de Lodz (Pologne) : la plupart des 70 000 internés juifs ont été gazés dans le camp d’extermination d’Auschwitz.

Heinz Rosenberg, Goettingen, Allemagne
15 septembre 1929

Heinz était le benjamin des trois enfants d’une famille juive de la ville universitaire de Göttingen, en Allemagne. Son père possédait l’usine de textiles que le grand-père de Heinz avait fondée. Göttingen ne comptait qu’une faible population juive et une seule synagogue. Heinz fréquentait l’école publique de la ville.
1933-39 :
En 1933, les nazis prirent le pouvoir en Allemagne. Un an plus tard, notre usine fut saisie. Trois hommes des SA vinrent chez nous. Un officier posa un revolver sur la table et dit calmement à mon père que si nous n’étions pas partis dans les huit jours, « Vous et vos meubles passerez par la fenêtre. » Un mois plus tard, nous nous sommes installés à Hambourg. Les lois nazies m’interdisaient de fréquenter l’école, aussi cumulais-je les petits boulots. Les nazis m’enrôlèrent également dans le S.T.O.
1940-44 : En 1941, ma famille et moi fûmes obligés de signer un papier qui indiquait que, étant Juif, j’allais être déporté comme ennemi d’état. On nous dit que nous allions travailler à l’Est. Beaucoup pensèrent rentrer rapidement chez eux. Nous montâmes dans un train et, quatre jours plus tard, nous arrivâmes à Minsk, en URSS. En descendant du train, je vis des gardes lancer des miches de pain dans des wagons à bestiaux ouverts, remplis de prisonniers de guerre soviétiques. Pendant que les hommes affamés se battaient pour attraper un morceau de pain, les gardes allemands leur tiraient dessus. Je réalisai alors que je ne repartirais jamais.
Heinz resta dans le ghetto de Minsk jusqu’en 1943. Au cours des deux années qui suivirent, il fut envoyé dans onze camps différents. Il fut l’un des rares survivants parmi les dizaines de milliers de personnes qui vivaient dans le ghetto de Minsk.

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s