Ephéméride de la Shoah : 13 Septembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

13 Septembre
1939 
Début de la première Aktion contre les 4 000 juifs de Mielec (Pologne) la veille de Rosh ha Shana, le Nouvel An juif : les Allemands mettent le feu à une synagogue et jettent 20 juifs dans le bâtiment en flammes. Ceux qui tentent de fuir sont tués. Les abattoirs sont incendiés avec des juifs jetés dedans. Les juifs qui se trouvent dans le mikveh, le bain rituel, sont fusillés par des soldats allemands qui en forcent l’entrée. La communauté de Mielec remonte au XVIIe siècle.
– Les troupes allemandes occupent la ville de Tomaszov Lubelski (province de Lublin), où vivent 6 000 juifs. La synagogue est incendiée et 500 maisons juives détruites. Les nazis occupent la ville seulement deux semaines, avant de la remettre aux autorités soviétiques. Des juifs ont vécu dans la ville depuis le début du XVIIe siècle. En 1648, ils furent victimes des cosaques de Bogdan Khmielnicki.
1940  La Gestapo menace de déporter les 4 000 juifs du Luxembourg à moins qu’ils ne quittent le pays le lendemain, qui est le jour de Kippour. Des juifs ont vécu au Luxembourg depuis la seconde moitié du XIIIe siècle. 1941  398 juifs sont fusillés par les nazis dans la ville de Kaganovitch (U.R.S.S.) au cours d’une Aktion de trois jours.
– 250 juifs sont fusillés dans le ghetto de Smolewicze (R.S.S. de Biélorussie).
– Première Aktion contre les 2 000 juifs d’Arnheim (province de Gueldre, Pays- Bas) : à la suite d’une série de sabotages, plusieurs centaines de juifs sont arrêtés et déportés au camp de concentration de Mauthausen (Autriche), d’où ils ne reviendront jamais. Des juifs ont vécu à Arnheim depuis le milieu du XIIIe siècle.
– 3 000 juifs sont assassinés par des commandos d’extermination à Hancewicze (R.S.S. de Biélorussie) au cours d’une Aktion de trois jours.
1942  Dernière déportation massive des juifs du ghetto de Varsovie au camp d’extermination de Treblinka : les convois ont transporté quotidiennement entre 5 000 et 7 000 juifs à Treblinka où ils ont été tués, soit au total 300 000 juifs environ.
– Lors de la liquidation du ghetto de Checiny (province de Kielce, Pologne), de nombreux juifs sont fusillés et plus d’un millier déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont tués.
– 3 000 juifs de Brzesko (province de Cracovie) sont déportés au camp d’extermination de Belzec, où ils sont tués.
– Les SS assassinent 500 juifs à Miody (district de Vilna, R.S.S. de Lituanie).
1944  Un dernier convoi, avec 279 internés juifs, quitte le camp de regroupement de Westerbork pour le camp de concentration de Bergen-Belsen. Parmi les déportés se trouve la famille des Frank avec, leur fille Anne.

Zdenka Popper, Kolinec, Tchécoslovaquie
16 septembre 1909

Zdenka était l’un des quatre enfants d’une famille juive de Kolinec, une ville située au sud-ouest de la Bohème, proche de la frontière allemande. Son père était agriculteur, bûcheron et marchand de grains. Située au pied de la forêt bohémienne, Kolinec était entourée de collines. Zdenka fréquentait une école professionnelle dans la ville voisine de Klatovy et, en 1927, partit s’installer à Prague avec son oncle.
1933-39 : Je me souviens à quel point ma mère était terrifiée de voir l’ampleur de l’antisémitisme allemand en 1932. Après avoir entendu un programme de radio qui parlait de l’Allemagne, elle nous dit : « Quelque chose d’horrible est en train d’arriver au peuple juif. » Ma sœur et moi lui répondîmes : « Pas en Tchécoslovaquie ; nous sommes en démocratie. » A l’automne 1938, les puissances de l’ouest autorisèrent l’Allemagne à annexer les Sudètes et, le 15 mars 1939, les Allemands occupèrent la Bohème.
1940-44 : En 1942, je fus déportée à Theresienstadt, le « ghetto modèle » que les nazis utilisaient pour montrer l' »humanité » du traitement qu’ils réservaient aux Juifs. Un jour, une équipe de tournage allemande entra dans le ghetto et, alors que je m’avançais, ils m’écartèrent de leur chemin ; ils ne filmaient que les gens laids ou au grand nez – bref, tous ceux qui correspondaient aux stéréotypes allemands du Juif. En juillet 1944, les nazis laissèrent la Croix-Rouge inspecter le ghetto. Avant la visite, ils avaient lancé un projet d’embellissement. Des illusions de parcs et d’écoles furent mises sur pied. Les équipes de tournage capturèrent la « beauté » du ghetto.
En 1944, Zdenka fut déportée dans le camp d’Oederan où elle travailla dans une usine de munitions. Les prisonniers d’Oederan furent ensuite conduits à Theresienstadt d’où ils furent libérés en mai 1945.
Source: http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s