Ephéméride de la Shoah : 21 Aout

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent des victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

21 Août
1941
Les 2 500 juifs de Czyzev (district de Varsovie) sont conduits hors du ghetto pour être assassinés.
1942 Lors d’une Aktion de deux jours, 320 juifs sont assassinés par les nazis à Krasnodar (R.S.S. d’Ukraine).
– 1 008 internés juifs sont déportés dans des wagons à bestiaux du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz.
– 4 000 juifs du ghetto de Turka (district de Lvov, R.S.S. d’Ukraine) et 800 juifs du village de Goray (Pologne) sont déportés par les SS au camp d’extermination de Belzec.
-Un convoi dans lequel s’entassent 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où 892 déportés sont aussitôt gazés. 7 hommes seulement survivront aux atrocités du camp jusqu’à sa libération par l’armée soviétique, en 1945.
– Au cours de la liquidation du ghetto de Wieruszow (district de Wielun, Pologne), 80 juifs sont fusillés par la police.
– Au cours d’une Aktion sur une grande échelle, déclenchée par les nazis à Minsk-Mazoviecki (Pologne), où vivent 6 000 juifs, 1 000 d’entre eux sont fusillés par les SS et environ 4 000 déportés au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont tués. Des juifs habitaient la ville depuis le XVe siècle.

Beno Helmer, Teplice-Sanov, Czechoslovakia
August 21, 1923

Beno was the oldest of three children in a Jewish family. His mother, originally from Austria, came to Czechoslovakia after World War I. Beno’s father, a Swedish Jew, arrived there in search of work and became a successful merchant. The German-speaking Helmer home was frequently full of guests. Every day some students from the local rabbinical academy were invited to join the family for a meal.

1933-39: My parents sent me to Budapest to attend high school. Later, because of my talent with languages, I got a job as an extra in movies. Each scene was shot in German and Hungarian; since I was fluent in both, I was always on the set. After my parents fled to Budapest to evade the Nazis, they tried to bribe a Hungarian official to help us. But this backfired; we were deported to Poland. I ended up in Lodz, just before war broke out.

1940-44: We were always hungry in the Lodz ghetto. People were dying all around us. In the ghetto I worked scooping out cesspools with a cooking pot. One day the Nazis took us into a home. They lined us up in a semicircle. One lady had a child. A Nazi asked, « Whose child is this? » Terrified, the mother did not admit that he was hers. He took the child by the legs and swung him against the wall, killing him. Paralyzed by fear, the mother looked on as if the child belonged to someone else.

Beno survived the Theresienstadt ghetto, and the Auschwitz and Buchenwald camps. After the war he helped track down war criminals in Europe. In 1947 Beno settled in the United

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s