Ephéméride de la Shoah : 8 Aout

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

8 Août
1938 Etablissement du premier camp de concentration en terre d’Autriche, Mauthausen. On estime qu’environ 335 000 personnes sont mortes à Mauthausen.
1940 La persécution prend une dimension raciste : les Juifs convertis au christianisme sont considérés comme juifs au même titre que les personnes de religion juive.
1941 330 juifs sont tués dans la cour de la prison de Chortkov (Ukraine).
– La gendarmerie roumaine réquisitionne 500 juifs et 25 juives dans le ghetto de Kichinev (Bessarabie) pour les soumettre au travail forcé.
– Les nazis exigent 6 kilos d’or et 12 kilos d’argent des juifs de Kobryn (Ukraine) et commencent à préparer la création d’un ghetto.
– Les SS fusillent environ 2 000 juifs dans la prison de Dünaburg (Lettonie).
– 112 jeunes juifs de Korzec (Ukraine) sont arrêtés puis assassinés par les SS près de la ville.
1942 Après le recensement des intellectuels juifs de Krzemieniec (Ukraine), tous sont fusillés par la Gestapo et la police ukrainienne. – Plusieurs centaines de juifs de Szczebrzeszyn (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Belzec et tués par les SS.
– 1 000 femmes et enfants juifs sont amenés du ghetto de Rzeszow (Pologne) au camp de Falkinia, où les SS les assassinent.

Claude Brunswic, Heidelberg, Germany
July 31, 1920

Claude was one of five children born to Jewish parents in the university city of Heidelberg. His father, a physician specializing in internal medicine, had his practice on the first floor of the apartment building in which the family lived. Claude was an avid swimmer until November 1932, when local Nazi party edicts forbad Jews to use the city pool where he swam.
1933-39: In January 1933, just after Hitler became chancellor of Germany, hoodlums attacked Jewish-owned businesses in Heidelberg. They broke my father’s office windows and destroyed his X-ray machine. My family decided then to leave Germany. We relocated to the Netherlands, and then, in 1937, moved to Paris. I worked at a piano factory there until I enlisted in the French army in September 1939. My basic training took place in Orleans.

1940-45: Germany invaded France in May 1940. I was taken prisoner with thousands of other French soldiers and held in a POW camp in Trier, Germany. Over the next few years, I was a slave laborer, working on farms and repairing bombed-out train tracks. In 1943 I escaped to France, but was caught and returned to Trier. I was sentenced to solitary confinement and given little food. Fortunately, Soviet POWs in the barracks above my cell kept me alive by passing me food and cigarettes through the floor boards.

Claude was liberated by Americans in January 1945. After the war, he first returned to Germany to assist Jewish refugees. In 1946 he emigrated to the United States.

Cet article a été publié dans france, histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s