Ephéméride de la Shoah : 5 Aout

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives,
tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

5 Août
1934
24 juifs sont tués, 60 blessés, 4 maisons détruites et 300 magasins pillés lors d’un pogrom à Constantine (Algérie). La police se décide alors à protéger les juifs.
1942 Durant deux jours, 1 500 juifs de Stavy Sambor (province de Galicie) sont déportés du camp d’extermination de Belzec, où ils sont assassinés par les SS.
– 1 014 juifs, hommes et femmes, sont entassés dans des wagons et déportés du camp de regroupement de Beaune-la-Rolande (France, zone occupée) au camp d’extermination d’Auschwitz, où 704 d’entre eux sont aussitôt gazés. 5 hommes et 1 femme survivront jusqu’à la libération du camp en 1945.
– Liquidation du « petit ghetto » de Radom (Pologne) : en deux semaines, 30 000 juifs sont déportés au camp d’extermination de Treblinka.
– Des prisonniers politiques et 3 521 autres juifs internés dans le camp de Sarvar (Hongrie) sont déportés dans des wagons de marchandises au camp d’extermination d’Auschwitz, escortés par un capitaine SS et 40 hommes.
– À Varsovie, le Dr Janusz Korczak,  part volontairement avec les enfants de son orphelinat et meurt avec eux dans les chambres à gaz de Treblinka.

Urszula Kaczmarek, Poznan, Poland
July 18, 1929

Urszula was one of four children born to Franciszek and Jadwiga Kaczmarek, who lived in the industrial city of Poznan in western Poland. The family lived at 11 Smolnej Street. Like their parents, the Kaczmarek children were baptized in the Roman Catholic faith.

1933-39:
As one of the older children in the family, Urszula helped her mother with the housework. She was 10 years old when the Germans invaded Poland on Friday, September 1, 1939. German planes bombed Poznan that same day, and German troops entered the city nine days later. Poznan was in an area of Poland that became formally annexed to Germany [a result of the German-Soviet Pact]. The city was renamed Posen at the end of the month.

1940-43:
After the city was occupied, Urszula’s parents were among the many citizens put to work as conscript labor for the Nazis. Urszula was left to take care of her younger brother and sister. One day in late 1942, while playing by the house, they were rounded up during a random « street sweep » by the Nazis. That winter, Urszula was deported to a forced-labor camp for children located within Lodz’s Jewish ghetto. When she became ill, the guards dragged her into the snow, poured cold water on her, and left her outside.

On May 9, 1943, Urszula died of pneumonia. She was 13 years old. The camp records listed her cause of death as a heart attack.

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s