Ephéméride de la Shoah : 27 Juin

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

27 Juin
1941
Les troupes allemandes occupent Pruzana (Biélorussie) où vivent 4 000 juifs. Les nazis imposent à la communauté une amende de 500 000 roubles, 2 kilos d’or et 10 kilos d’argent, prenant des otages qu’ils menacent de mort si leurs demandes ne sont pas satisfaites.
– Les troupes allemandes occupent pour la seconde fois Luboml (Biélorussie) où vivent 3 500 juifs. La première occupation a eu lieu le 17 septembre 1939 mais trois jours plus tard elles abandonnent la ville aux autorités soviétiques. Les Allemands chassent les juifs de la ville et brûlent leurs maisons.
– Les troupes allemandes occupent Kovel (Ukraine), où vivent 17 000 juifs. 8 sont fusillés et 200 autres doivent quitter la ville pour une destination inconnue.
– Les troupes allemandes et italiennes attaquent la ville de Falesti (Bessarabie), brûlant des maisons et tuant de nombreux juifs.
– Les nazis occupent Mir (Biélorussie) où vivent 3 000 juifs. Ils exécutent les juifs accusés de collaboration avec les autorités soviétiques.
– Le martyre des juifs de Jassy commença cette date. Des soldats roumains, la police et des civils firent irruption dans les maisons juives et arrêtèrent des milliers de personnes. Ceux qui ne furent pas arrêtés furent convoyés de force à travers les rues de la ville. Les plus faibles étaient exécutés sur le chemin, tous furent enfermés dans des wagons à bestiaux. Sans eau ni nourriture pendant un voyage de huit jours, beaucoup trépassèrent en cours de route. Les bouchers de Jassy se vantèrent du massacre d’au moins 15 000 juifs Livre de Yad Vashem page 136.
– Le matin de ce vendredi surnommé « vendredi rouge » par les Juifs, le 309è Bataillon de la Police d’ordre se répand dans le quartier juif alentour de la Grande Synagogue. Les Allemands commencent à massacrer les juifs dans les rues et les maisons avec leurs mitraillettes et de grenades. Au moins 700 juifs sont enfermés à clef dans la synagogue qui est incendiée. Les nazis forcent d’autres victimes à se pousser les uns les autres dans le bâtiment en feu. Ceux qui résistent sont abattus sur place. Ce premier jour, 2 000 à 2 200 juifs sont exterminés.
1943 Arrivée du premier grand convoi de déportés français à Buchenwald. 1944 17 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) au camp d’extermination d’Auschwitz.
Zalie Waldhorn, Paris, France
27 juin 1927
Zalie était la cadette des trois enfants nés dans une famille d’immigrants juifs. Son père, né en Pologne, était un ancien officier de l’armée austro-hongroise qui avait rencontré et épousé sa mère, née en Hongrie, pendant la Première Guerre Mondiale. Peu après la naissance de Zalie, ses parents s’installèrent à Paris. Là, Zalie, son frère et sa sœur grandirent au sein d’un foyer pratiquant.
1933-39 : Mère avait dit que Paris valait mieux que le pauvre village dans lequel elle avait grandi. Ma mère parlait un français précaire mais en grandissant, j’ai appris à parler français couramment. A l’école primaire, j’ai appris l’Histoire de France. Je n’avais pas peur d’Hitler. Père avait dit que les choses terribles que subissaient les Juifs en Allemagne ne nous arriveraient pas, ici, en France.
1940-44 : J’avais presque treize ans, en 1940, quand les Allemands ont occupé Paris. En 1942, mon père fut déporté avec d’autres Juifs nés en Pologne. Puis ce fut au tour de ma mère d’être déportée. Ensuite, j’ai quitté Paris avec des faux papiers qui cachaient mon identité juive. Je suis devenue Zalie Guerin, seize ans. Avec mes cheveux clairs et mon français parfait, je passais pour une citoyenne française non juive. A Alençon, j’ai travaillé comme secrétaire mais, au bout d’un an, on a découvert que j’étais juive et j’ai été arrêtée. Les Allemands m’ont battue ; ils semblaient humiliés d’avoir été dupés aussi longtemps.
Zalie, dix-sept ans, fut déportée à Auschwitz dans un convoi d’enfants le 31 juillet 1944. Elle survécut aux camps de concentration et retourna vivre à Paris après la guerre.

Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s