Ephéméride de la Shoah : 7 Juin

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

7 Juin
1942 Port obligatoire de l’étoile jaune en zone occupée, décrété par les autorités allemandes.
1943 Le Reichsführer SS Heinrich Himmler est informé des résultats des expérimentations médicales sur des détenus. A Ravensbrück des femmes cobayes sont utilisées pour des expériences sur la stérilisation.
– A Auschwitz, le Dr Clauberg rapporte que 1 000 femmes et jeunes filles sont stérilisées par jour.
1944 Pendnat 2 jours, 5 000 juifs de Györ (Hongrie) sont enfermés dans un camp. – Les juifs internés dans la briqueterie de Kosice (Tchécoslovaquie) sont déportés par les SS, en même temps que des non juifs qui ont tenté de les aider.

Magda Rein, Satoraljaujhely, Hongrie
7 juin 1927

Magda était l’aînée des deux enfants d’une famille juive pratiquante. Ils vivaient à Satoraljaujhely, une ville située au nord-est de la Hongrie, à la frontière tchécoslovaque. Les Juifs représentaient près de vingt pour cent des dix mille habitants de la ville. Le père de Magda tenait une boulangerie ; sa mère était sage-femme.

1933-39 : A dix ans, j’ai commencé à accompagner ma mère qui aidait à mettre des enfants au monde. Ma mère aidait toutes les femmes des villages alentour qu’elles soient juives, tsiganes ou paysannes. Quand j’ai eu douze ans, elle m’a laissé l’aider. Je tenais la lampe à pétrole quand elle avait besoin de davantage de lumière. Elle m’a appris comment tenir un bébé, comment lui donner le bain et l’habiller pour le remettre ensuite à sa mère. Quand le bébé était une fille, la mère lui donnait quelquefois mon prénom.

1940-44 : En 1944, deux mois après le début de l’occupation allemande de la Hongrie, nous avons été déportées à Auschwitz. Ma mère et moi avons été sélectionnées pour aller travailler. Nous étions alignées ; une femme SS nous a averties que si nous lui désobéissions, nous quitterions Auschwitz par la cheminée. Ma mère et moi sommes restées ensemble deux mois. Ensuite, elle a été placée dans un convoi et a quitté le camp. Folle de douleur, j’ai couru après elle mais une femme SS m’a frappée avec son fusil. Je suis tombée par terre. Elle m’a donné des coups de pied dans la poitrine et m’a cassé des côtes.
En octobre 1944, Magda fut déportée en Allemagne dans le cadre du travail obligatoire,
puis à Theresienstadt en avril 1945. Elle fut libérée par les troupes soviétiques le 8 mai 1945.

 

Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s