Ephéméride de la Shoah : 3 Juin

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

3 Juin
1940 Les premières mesures concernant les juifs sont annoncées à La Haye. Les juifs ne peuvent plus être fonctionnaires ni travailler dans un service public. Avant l’occupation allemande, 13 900 juifs environ vivaient à La Haye. A la fin de la guerre, 1 238 seulement avaient survécu.
1942 3 000 juifs du ghetto de Braslav (Biélorussie) sont massacrés par les SS. Les paysans des environs et les habitants de la ville sont invités à assister au massacre. Des résistants juifs aident un groupe de juifs à fuir.
– 200 juifs sont assassinés par les SS à Molczadz (Biélorussie).
1943 900 juifs sont massacrés par les SS et la police ukrainienne à Trembovla (Ukraine). 1944 Suite aux négociations entre Eichmann et Kastner, sur la possibilité d’échanger la vie de 400 000 Juifs contre   40 000 camions, Eichmann répond à Kastner : « je dois nettoyer les villes de province des ordures juives. Je dois retirer les Juifs de ces provinces. Je ne peux pas jouer le rôle du sauveur des Juifs ». La négociation n’aboutira pas.
– 21 hommes, 29 femmes et 69 enfants, soit 119 personnes au total, dont de nombreux juifs, sont brûlés vifs à Petschjup (Lettonie).
– 496 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

Moses Rechnitz, Bedzin, Poland
June 3, 1923

The younger of two children, Moses was born to Jewish parents living in the southwestern Polish town of Bedzin. When he was 7, his family moved to the nearby city of Katowice where his father had a wholesale leather business. The Rechnitzes lived in a three-bedroom, upper-floor apartment on Jordana Street. Moses attended a Polish elementary school and also received religious instruction.

1933-39: In secondary school, I was one of the only Jewish pupils. I first encountered antisemitism when a teacher poked fun at me because I had the same last name as a wealthy Jewish businessman in Katowice. I wouldn’t put up with the teasing, and got into fights. The school pressured my mother to have me transferred, and I began commuting to the secondary Jewish school in nearby Sosnowiec. I was 16 when the Germans attacked Poland.

1940-44: By 1941 I was a slave laborer on a German railroad construction project outside Cracow [Krakow]. One day, a locomotive accidentally caught fire. A group of Nazis arrived at the site the next morning and decided that the fire was the result of sabotage. They lined people up and, in reprisal, started pulling out those to be killed, including two children, ages 8 and 10. The children’s parents became hysterical and wouldn’t stop screaming, so the Nazis shot the parents as well as the children.

Over the next four years, Moses was deported to three Nazi camps. He was freed near Dachau in April 1945. After the war, he emigrated to Palestine [the Yishuv], and moved to America in 1954.

Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s