Ephéméride de la Shoah : 29 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

29 Mai
1938
Selon une loi promulguée par le gouvernement hongrois, le nombre de juifs dans les professions libérales, l’administration, les affaires et l’industrie ne doit pas dépasser 20 % du total de la branche considérée.
1942 A Radzivillov près de Volyn  (Ukraine), 1 500 juifs sont conduit hors de la ville et abattus. A la suite de cette Action, les juifs organisent un mouvement de résistance dirigé par Asher Czerkaski.
– Pour la deuxième fois, 3 000 juifs d’Opole (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Sobibor.
– Décret de Vichy obligeant les Juifs français et la majorité des Juifs étrangers de plus de 6 ans vivant en France à porter l’Etoile jaune.
– Les juifs n’ont plus le droit d’aller chez un coiffeur.

Johann Stossier, Techelsberg, Autriche
29 mai 1909

Johann naquit dans une famille catholique dans une région de l’Autriche connue sous le nom de Carinthie, où il fut élevé dans la ferme familiale. Johann aimait jouer la comédie et appartenait à une troupe de théâtre de Sankt Martin, qui comptait également une congrégation de témoins de Jéhovah. Il devint témoin de Jéhovah à la fin des années 20, prêchant activement dans le quartier entourant Sankt Martin.

1933-39 : Johann poursuivit son travail de missionnaire pour les témoins de Jehovah, même après que cette activité eut été bannie par le gouvernement autrichien en 1936. La situation des témoins de Jéhovah empira après que l’Allemagne eut annexé l’Autriche en mars 1938. Comme ses pairs, Johann refusa de faire le salut hitlérien, de porter serment de loyauté à Hitler et de s’enrôler dans l’armée.

1940-44 : En avril 1940, Johann fut arrêté par la Gestapo et emprisonné à Klagenfurt. Les nazis le déportèrent dans le camp de concentration de Neuengamme puis dans le camp de Sachsenhausen. A Sachsenhausen, les Allemands tentèrent de faire renoncer Johann à sa foi de témoin de Jéhovah mais il refusa.
Bien que cela fut interdit, il avait réussi à dissimuler une petite Bible et la lecture des écritures lui permettait de renforcer sa conviction que le pouvoir de Dieu était plus fort que celui du régime nazi.

Johann fut exécuté le 7 mai 1944, à Sachsenhausen. Il avait trente-quatre ans.

Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s