Ephéméride de la Shoah : 26 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

26 Mai
1942 Un transport de 1 000 déportés juifs de Vienne (Autriche) arrive à Minsk. on les conduit aussitôt dans des fosses près de la ville, où ils sont fusillés.
– Internement de plus de 1.000 juifs par les fascistes italiens dans les camps de Salerne, Cosenza, Chiéti.
1943 500 juifs du ghetto de Piotrkov Trybunalski (Pologne) sont déportés au camp de travail forcé de Starachovice près de Radom, 40 femmes et enfants sont massacrés.
– Les SS encerclent le quartier juif d’Amsterdam dont la majorité des habitants ne s’est pas pliée au recensement nazi. 3 300 juifs sont arrêtés et transférés au camp de regroupement de Westerbork.
– Pendant trois jours est déclenchée contre les 6 000 juifs de Sokal (Ukraine). Beaucoup sont tués et les autres déportés au camp d’extermination de Belzec.
1944 Un convoi 3500 juifs Hongrois de la petite ville de Bilke arrive à Birkenau.

Wolfgang Lachman, Berlin, Allemagne
26 mai 1928

Wolfgang était fils unique. Ses parents, juifs pratiquants, vivaient à Berlin. Malgré sa formation d’ingénieur en mécanique, le père de Wolfgang dirigeait le commerce de foulards et de mouchoirs en gros de son beau-père dont il avait pris la suite. La famille de Wolfgang vivait dans l’appartement au-dessus de la boutique. Ils aimaient beaucoup passer leurs vacances dans leur maison de campagne de Neuenhagen, dans la banlieue de Berlin.
1933-39 : J’ai commencé l’école à cinq ans ; cette année-là, Hitler accéda au poste de chancelier allemand. Tous les matins, nous devions chanter trois chansons : l’hymne allemand, l’hymne du parti de Hitler et une chanson qui réclamait les territoires perdus par l’Allemagne pendant la Première Guerre Mondiale. En 1938, ma mère mourut d’un cancer. Cette même année, il y eut des émeutes anti-juives. Le magasin de mon père fut marqué à la peinture et un soldat se tenait à l’extérieur et disait aux gens de ne pas s’approvisionner dans les magasins juifs.

1940-44 : Mon père est mort en 1940. J’ai vécu avec ma grand-mère jusqu’en 1942. Puis on nous a envoyés dans le ghetto de Riga. Quand j’avais quatorze ans, on m’a affecté au tri des uniformes allemands. Un jour, j’ai volé des chaussures pour remplacer celles que je portais depuis que j’avais quitté Berlin et qui ne m’allaient plus. Elles étaient si usées qu’elles n’avaient plus de semelles. Mais on m’a attrappé et on m’a emmené voir le commandant. Il m’a battu. Il m’a condamné à mort mais il s’est ravisé. On m’a donné des sabots et en guise de punition j’ai dû descendre cent fois quatre étages en portant une barre de fer.

Wolfgang fut déporté vers le camp de concentration de Bergen-Belsen à seize ans. Il fut libéré par l’armée britannique en avril 1945 et émigra aux Etats-Unis en 1946.

 

Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s