Ephéméride de la Shoah : 21 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

21 Mai
1942 1000 juifs sont déportés du ghetto d’Olkusz (du côté de Cracovie) au camp d’extermination d’Auschwitz.
– 2 000 juifs d’Ozorkov (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Chelmno.
– 2 200 juifs de la ville de Korzec (Ukraine) sont conduits hors la ville et exécutés. Moshe Krasnostawski, président élu du Conseil juif, se suicide en signe de protestation. Le Conseil juif organise alors un groupe de résistance. Environ 50 juifs parviennent à fuir dans les bois.
– Des jeunes juifs du ghetto de Lida (Biélorussie) se réfugient dans la forêt de Naliboki, où ils se joignent à d’autres groupes de résistants dirigés par Tuvia Bielski.
– Pendant trois jours, 4 300 juifs de Helm (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Sobibor. Parmi eux se trouvent également 2 000 juifs de Slovaquie transférés provisoirement à Helm.
1943 Les résistants du ghetto de Varsovie envoient leur dernier message.
– A Mochy (Pologne) la Gestapo fusille un juif qui se préparait à sortir du camp pour chercher du ravitaillement.
1944 260 juifs de l’île de Crète (Grèce) sont internés à Héraklion par la Gestapo avant d’être conduits à bord d’un bateau que les Allemands vont couler.

Schloma Wolf (Willy) Szapiro, Skala, Pologne
25 mai 1910

Né d’une famille juive, Willy quitta la Pologne à l’âge de 20 ans et émigra en Palestine. Il prit une part active dans une organisation ouvrière pour mettre un terme au Mandat britannique. Ses activités conduisirent à son arrestation le 1er mai 1931. Après avoir purgé une peine de deux ans de prison, Willy fut expulsé de Palestine.

1933-39 : En 1933, Willy quitta la Palestine pour l’Autriche où il rejoignit les rangs du mouvement ouvrier. La récession économique que subissait l’Autriche fit gagner du terrain à la cause du mouvement et Willy et ses amis furent étroitement surveillés par la police. Lorsque les Allemands occupèrent l’Autriche en 1938, la Gestapo tenta de l’arrêter. Grâce à l’aide de ses amis, Willy s’enfuit vers les France et se rendit à Paris où il rechercha un emploi.
1940-44 : Au milieu de l’année 1940, Willy trouva un travail chez un fourreur à Paris, lequel était obligé de confectionner des vêtements pour l’armée allemande. Willy mit en place un syndicat au sein de l’entreprise et entraîna ses camarades aux techniques du sabotage ; bien que beaucoup furent arrêtés par les Allemands, Willy comblait les absences en recrutant davantage. En mai 1943, Willy rejoignit le groupe de résistance armée Franc-Tireurs et Partisans.

Le 27 octobre 1943, il fut arrêté alors qu’il attaquait un convoi militaire allemand. Il fut torturé mais ne donna jamais les noms de ses camarades combattants. Il fut condamné à mort. Willy fut exécuté le mercredi 21 février 1944.
Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s