Ephéméride de la Shoah : 11 Juin

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

11 Juin
1938 Des émeutes anti-juives ont lieu dans la ville de Tarnopol (Pologne). De nombreux juifs sont blessés et leurs biens saccagés. 1940 Les nazis obligent les juifs de Bolimov (Pologne) à s’installer dans un ghetto.
1941 Trois cent enfants âges de 14 à 19 ans furent envoyés du camp de drancy à Mauthausen en Autriche afin de « tester » l’efficacité des chambres à gaz. Il n’y eu aucun survivant.
1942 Himmler exige la déportation de 100.000 Juifs de France vers l’Allemagne.
– Pendant 3 jours, 12 000 juifs de Tarnov (Pologne) sont déportés par les SS au camp d’extermination de Belzec.
1943 Himmler ordonne la liquidation de tous les ghettos restants de l’Est de l’Europe, la plupart se soulèvent avant d’être anéantis.
1944 Début de la déportation de 50 800 juifs de Szekesfehervar (Hongrie) au camp d’extermination d’Auschwitz. Elle s’étend sur plusieurs jours.

Preben Munch-Nielsen, Snekkersten, Danemark
13 juin 1926

Preben naquit au sein d’une famille protestante dans le petit village de pêcheurs danois appelé Snekkersten. Il fut élevé par sa grand-mère, également en charge de cinq autres enfants. Chaque jour, Preben se rendait à l’école à Copenhague,la capitale danoise, à environ 30 kilomètres au sud de Snekkersten.

1933-39 : Il y avait très peu de Juifs dans mon école primaire, mais je ne les voyais pas comme des Juifs, c’étaient mes camarades, mes copains. Au Danemark, on ne faisait pas la différence entre les Juifs et les non Juifs,nous étions tous Danois. En dernière année d’école primaire, mes camarades de classe et moi-même entendîmes des rumeurs de reconstruction de l’armée allemande.Plus tard, en 1939, mes parents nous dirent que Hitler avait promis de ne pas envahir le Danemark, ce qui nous réconforta quelque peu.

1940-42 : L’occupation. En avril 1940, je suis arrivé à Copenhague. Je voyais des avions planer au-dessus de ma tête et des officiers allemands dans les rues. J’ai rejoint la résistance comme courrier mais je m’y suis davantage engagé en octobre 1943, lorsque la Gestapo s’est mise à rechercher les Juifs danois. Nous avons commencé à aider les réfugiés Juifs. Nous les cachions dans des maisons près de la berge et nous les conduisions ensuite vers des bateaux à une heure précise. Dans l’obscurité, nous pouvions faire passer en une fois jusqu’à 12 Juifs vers la Suède. La traversée de cinq kilomètres prenait environ 50 minutes.

Preben aida à faire passer 1.400 réfugiés en Suède. Il s’enfuit lui aussi pour la Suède en novembre 1943, alors que les Allemands venaient de démettre le gouvernement danois. Preben retourna chez lui en mai 1945.

Source www.ushmm.org
http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s