Ephéméride de la Shoah : 19 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

19 Mai
1941 Loi contre les juifs: Le Commissariat général aux Questions juives peut provoquer à l’égard des Juifs toutes mesures de police commandées par l’intérêt national.
1942 600 juifs du ghetto de Grodek Jagiel¬lonski (Ukraine) sont déportés au camp de concentration de Janovska à Lvov.
1943 Liquidation du ghetto de Busk (U.R.S.S.). 1500 juifs environ sont tués. – Ecrasement de la résistance du ghetto de Varsovie par les troupes du général SS Jünger Stroop. Environ 20.000 juifs ont péri pendant les opérations. – Berlin est déclarée « judenfrei » (« purifiée de ses Juifs »).
1944 238 juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne) – 453 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Un vingt-cinquième transport quitte le camp de regroupement de Malines (Mechelen, Belgique) avec 507 juifs, dont 58 enfants, déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. 132 juifs de ce convoi survivront jusqu’à la libération du camp, en 1945.

Israël  Cendorf, Lodz, Pologne
19 mai 1902

Israël naquit dans une famille juive pratiquante dans laquelle on le destinait à devenir rabbin.Mais Israël se rebella et devint apprenti imprimeur à 16 ans. Il lisait tout le temps, développant une sympathie toujours plus profonde pour le mouvement de lutte ouvrière, et il commença bientôt à écrire ses propres chants révolutionnaires. Son premier recueil de poèmes, Le Carnet Rouge, fut accueilli avec enthousiasme.

1933-39: En 1933, l’année où Hitler devint Chancelier, Israël se rendit à Paris.Dans les années qui suivirent, le chômage augmenta et la menace de déportation se fit plus pressante pour les immigrants juifs. Pour aider sa famille, il avait trouvé un petit travail de vendeur de bois. Il continuait à écrire. Il rejoignit le Syndicat des Ecrivains et rédigea des articles pour le journal La Nouvelle Presse.

1940-44: Les Allemands occupèrent Paris en juin 1940. Israël travailla pendant 11 mois au sein de la cellule clandestine antifasciste jusqu’à son arrestation et son internement à Pithiviers, un camp qui regroupait 2.000Juifs. Là-bas, il aida à organiser la clandestinité, animait des veillées culturelles et continuait à écrire. Il passait de baraquement en baraquement pour lire ses poèmes aux autres prisonniers. L’un d’eux, « Notre Courage est intact », était déclamé comme hymne du camp: « Notre courage n’a pas de chaîne/ La vie est merveilleusement belle… » En mai 1942, il fut déporté à Auschwitz.

Israël mourut à Auschwitz. De nombreux prisonniers de Pithiviers chantèrent sa chanson « Notre Courage est Intact » alors qu’ils se dirigeaient vers les chambres à gaz.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s