Ephéméride de la Shoah : 17 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

17 Mai
1942 Ouverture du camp d’extermination de Sobibor, dans le district de Lublin. Début de l’extermination de masse.
– 2 000 hommes, femmes et enfants sont déportés du camp de concentration de Theresienstadt  et le camp d’extermination de Sobibor.
– 2 000 juifs du ghetto de Zaviercie (Pologne) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– 95 juifs se trouvent déportés de Berlin au camp d’extermination d’Auschwitz.

Szlamach Radoszynski, Varsovie, Pologne
17 mai 1912

Szlamach était l’un des six enfants nés dans une famille juive pratiquante parlant yiddish. Le père de Szlamach était colporteur et la famille Radoszynski vivait dans un modeste appartement du quartier Praga de Varsovie, situé sur la rive Est de la Vistule. Après avoir terminé ses études à seize ans, Szlamach devint apprenti fourreur.

1933-39 : Pendant les années 1930, je tenais un magasin de fourrures. Malgré la récession, j’espérais une reprise économique pour gagner assez d’argent pour m’installer dans mon propre appartement et fonder une famille. Le 1er septembre 1939, l’Allemagne envahit la Pologne. Une semaine plus tard, notre ville était cernée par les Allemands. Après avoir subi un terrible siège, Varsovie se rendit.

1940-44 : En novembre 1940, les Nazis ont constitué un ghetto. En avril 1943, toute ma famille avait péri dans le ghetto ou avait été déportée dans le camp d’extermination de Treblinka. Après l’insurrection du ghetto, j’ai été déporté à Auschwitz. Jour après jour, je devais jeter de la terre sur les cendres encore fumantes des victimes des fours crématoires. Je ne cessais de me demander si, moi aussi, j’allais finir comme cela. Mais j’ai tenu bon car la somme des chiffres qui formaient le matricule tatoué sur mon bras le 128232 – faisait dix-huit, le chiffre mystique des juifs symbolisant la vie.

En janvier 1945, Szlamach fut déporté à Dachau, où il fut libéré au cours d’une marche forcée le 1er mai 1945 par les soldats américains. En juillet 1949, il émigra aux Etats-Unis.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s