Ephéméride de la Shoah : 15 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

15 Mai
1939 Ouverture du camp de Ravensbruck pour les femmes. Le camp a fermé en avril 1944, Plus de 90 000 femmes y sont mortes.
1940 30 juifs se suicident après l’entrée des Allemands à La Haye. 2 prisonniers de guerre juifs sont assassinés par les nazis à Biala Podlaska (Pologne). 1941 Une loi condamne les Juifs aux travaux forcés en Roumanie.
– Himmler autorise le Dr Sigmund Rascher à pratiquer des expériences médicales sur des prisonniers à Dachau. 1942 Interdiction aux Juifs de posséder chiens, chats, oiseaux …
– Dannecker exige que 100 000 Juifs français soient déportés, à raison de trois convois de mille personnes par semaine. Bousquet s’engage à livrer aux Allemands 10 000 Juifs apatrides de la zone libre.
1942 Des résistants juifs s’évadent du ghetto de Stolpce (Biélorussie) et rejoignent des partisans dans les bois. – Un train quitte Vienne (Autriche) avec 1 006 juifs déportés à Izbica (Pologne).
1943 En une semaine, 14 000 juifs sont déportés de Piotrkov (Pologne) au camp d’extermination d’Auschwitz. 1944 Début de la déportation des juifs internés dans la briqueterie de Kosice (Tchécoslovaquie) au camp d’extermination d’Auschwitz.
– 878 hommes et femmes sont déportés du camp de regroupement de Drancy au camp de concentration de Kaunas. 16 hommes juifs seulement survivent jusqu’à la libération.
1944 Un transport quitte Nagyszöllos (Hongrie) avec 3 400 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Déportations  de 26 000 juifs détenus dans la ville de Munkacs (Ukraine ). 14 000 d’entre eux sont envoyés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Les juifs de Hongrie sont déportés. Malgré leurs revers militaires, les nazis continuent, jusqu’au bout, d’acheminer les trains vers les camps. Sur ces 435 000 Juifs provinciaux rapidement déportés du 15 mai au 8 juillet 1944, avec l’aide des forces de l’ordre hongroises, seuls 10 % ont été mis au travail forcé, les autres étant exterminés à l’arrivée à Birkenau.

Elzbieta Lusthaus, Crakow (Krakow), Poland
May 15, 1938

Elzbieta grew up in Iwonicz, a resort town in southwestern Poland noted for its mineral water. Her father, Edmund, was a respected physician and Helena, her mother, had studied pharmacology. At home, they spoke Polish and were among the few Jewish families who lived in Iwonicz.

1933-39: When German troops invaded Poland on September 1, 1939, Elzbieta’s father was drafted into the Polish army. Seventeen days later, the Soviet army drove in from the east and Edmund was captured. He was transported to a camp for Polish prisoners of war in Novosibirsk (Siberia), where he served as a physician. In November 1939, Elzbieta and her mother went to Tarnow, where her maternal grandmother lived. There they were subjected to a growing number of Nazi anti-Jewish measures, such as forced labor. Helena worked as an assistant pharmacist for the Germans.

1940-45: In June 1942, some 3,500 Jews, including Elzbieta’s grandmother, were deported to the Belzec killing center. Realizing the danger, Helena purchased “Aryan” papers for Elzbieta and herself and escaped to Milanowek, a town near Warsaw. There they lived with a Polish family. Four-year-old Elzbieta was given the name, Barbara Stachura, and raised as a Catholic. After the destruction of the Warsaw ghetto, German authorities intensified their efforts to find Jews in hiding. Helena worried that they would be discovered and sometimes kept her daughter from school or hid her in the basement.

In January 1945, Soviet troops occupied Milanowek. In May, Elzbieta’s mother bribed a Russian soldier to smuggle them in shipping crates across the border to Czechoslovakia. From there, the two went to Austria and then Germany, where they learned that Edmund had survived and was in Italy with the Polish army. In 1951 Elzbieta and her family came to the United States.

 

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s