Ephéméride de la Shoah : 12 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

12 Mai
1942 2 750 juifs de Turobin et 1 000 juifs du village de Zolkievka (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Sobibor.
– 1 500 juifs de Sosnoviec (Pologne) sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– 1 001 juifs sont déportés de Vienne (Autriche) à Izbica (Pologne).
1942 Les SS déportent 2 500 juifs de Krasnostav (U.R.S.S.) au camp d’extermination de Treblinka (Pologne).
– 2 500 juifs des provinces de Saxe et de Thuringe (Allemagne) arrivent au ghetto de Belzyce (province de Lublin), où le nombre d’internés atteint 4 500 âmes.
– Les quelque 2 000 juifs qui restent encore dans le ghetto de Gabin (Varsovie) sont déportés au camp d’extermination de Chelmno.
1943 Szmul Zygielbojm, membre du Conseil national polonais en exil à Londres, se suicide pour protester contre l’indifférence des Alliés devant le sort tragique des juifs de Pologne, qui ont lutté contre les nazis dans le ghetto de Varsovie.
1944 Environ 1 200 juifs de la ville de Bonyhad (Hongrie), où ils habitent depuis le milieu du XVIIe siècle, sont enfermés dans un ghetto.
1945 A Birkenau, 1.500 Juifs sont gazés. C »est le premier gazage en masse daté.

Ilona Karfunkel Kalman, Erdobenye, Hongrie
12 mai 1906

Ilona était l’un des quatre enfants né dans une famille juive pratiquante quivivait dans le village de Erdobenye, dans les hautes plaines du nord-est de la Hongrie. La maison des Karfunkel, à la lisière de la ville, disposait d’ungrand jardin à l’arrière et d’un verger. Les parents d’Ilona possédaient unpetit vignoble et une petite épicerie. Ilona épousa Ferenc Kalman, puis lecouple partit pour Hatvan, à 40 kilomètres au nord-est de Budapest.

1933-39 : Ferenc et moi, nous nous sommes toujours considérés comme des Hongroisde confession juive et nous avons toujours été respectés à Hatvan. Au cours desderniers mois, néanmoins, les antisémites de droite ont gagné en puissance etl’atmosphère a lentement changé. Certains camarades de notre fille Judith ontcommencé à se moquer d’elle et elle apprit à ses dépens que, pour beaucoup d’autres, nous sommes Juifs avant d’être Hongrois.

1940-44 : Après l’entrée des troupes allemandes en Hongrie, Ferenc fut enrôlé au service du travail obligatoire. A présent, Judith et moi avons reçu l’ordre de nous installer dans l’usine sucrière de Hatvan, où tous les Juifs de la région sont rassemblés. Lesgendarmes hongrois ne nous laissent emporter que 50 kilos de bagages àl’intérieur du ghetto. Judith est forte : elle refuse de laisser toutesnos jolies choses derrière nous pour que quelqu’un d’autre en profite, alors,malgré mes suppliques, elle a commencé à briser les jolies assiettes, encorejamais utilisées, qui venaient de Tchécoslovaquie.

En juin 1944, Ilona, 38 ans, et sa fille, furent déportées à Auschwitz.Judith fut enrôlée au service du travail obligatoire. Ilona fut gazée dès son arrivée.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s