Ephéméride de la Shoah : 10 Mai

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent de s victimes. NI PARDON – NI OUBLI.

10 Mai
1940 600 juifs sont déportés de la région de Zaolzie vers le ghetto de la ville de Zaviercie (Pologne). – Les Allemands occupent les Pays-Bas. 140 000 juifs y vivent à l’époque, dont 10 000 réfugiés d’Allemagne. Les occupants commencent à promulguer des ordonnances contre les juifs. 1940 Les allemands envahirent la Belgique et balayèrent les forces armées en 3 semaines. 1942 Le camp de Semlin est vide. « Il n’existe plus de problème juif en Serbie ». – 5 000 juifs sont déportés du ghetto de Brzeziny Lodzkie (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno. – En deux jours, 2 000 juifs sont assassinés par les SS à Radun (Pologne). – 500 juifs sont assassinés par les SS à Sluzevo (Varsovie). 1942  1 500 juifs sont déportés de Sosnoviec (Pologne) au camp d’extermination d’Auschwitz. – Un ultime convoi de femmes et d’enfants quitte le camp de Semlin près de Belgrade (Yougoslavie). 6 juives seulement, mariées à des non-juifs, y restent encore. Les 8 000 juifs de Semlin sont tués par les gaz d’échappement dans des camions aménagés à cet effet. 1943 Les nazis fusillent les artisans juifs encore en vie au camp de concentration de Salaspils près de Riga (Lettonie). – La résistance du ghetto de Varsovie s’épuise. Environ 80 rescapés du ghetto s’enfuient par les égouts. La majorité d’entre-eux seront capturés.

Golda (Olga) Bancic, Chisinau, Roumanie
10 mai 1912

Olga naquit dans une famille nombreuse juive de la province de Bessarabie, celle-ci faisait encore partie de l’Empire Russe. En 1918, la province fut annexée par la Roumanie. A 12 ans, Olga fut arrêtée pour la première fois pour avoir participé à une grève dans l’usine de matelas où elle travaillait. Malgré son jeune âge, elle fut incarcérée et frappée.

1933-39: Olga était un membre actif du syndicat ouvrier local et savait se faire entendre. Elle avait été arrêtée et emprisonnée si souvent qu’elle considérait cela comme les risques du métier. En 1938, elle se rendit en France où elle travailla avec des résistants français de gauche, les aidant à faire parvenir des armes aux Républicains espagnols dans leur lutte contre le fascisme. Juste avant que les Allemands n’envahissent la Pologne en 1939, elle donna naissance à une petite fille, Dolorès.

1940-44: La France tomba sous le joug de l’armée allemande en 1940. Olga confia sa fille à une famille française et rejoignit le groupe de résistance armée, Franc-Tireurs et Partisans, pour combattre les Allemands. Elle assemblait des bombes et participait au transport des explosifs utilisés pour faire dérailler les trains qui convoyaient les troupes allemandes et leurs approvisionnements. Le 6 novembre 1943, elle fut arrêtée lors d’une descente de la Gestapo. Elle fut torturée mais ne révéla aucune information. Même après sa condamnation à mort, ils continuèrent à l’interroger et à la torturer.

Olga fut transférée vers une prison de Stuttgart où elle fut jugée à nouveau et condamnée à mort. Le 10 mai 1944, le jour de ses 32 ans, Olga fut décapitée.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s