Ephéméride de la Shoah : 29 Mars

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

29 Mars
1941 Un Commissariat général aux questions juives est confié au député antisémite Xavier Vallat qui organise la ségrégation des juifs et la spoliation de leurs biens.
– Création par le gouvernement de Vichy ‘’du commissariat général aux questions juives’’. Les comptes bancaires juifs sont bloqués.
1942 365 patients juifs de l’asile psychiatrique de Kiev (Ukraine) sont amenés par les nazis dans la forêt de Kirillov, où ils sont gazés dans des camions. 120 aliénés juifs sont encore assassinés par la suite.
1943 Plusieurs centaines de juifs, en majorité des femmes et des enfants, sont exécutés dans le camp de travail forcé de Belzyce (Pologne).
– 600 hommes et femmes sont transférés au camp de concentration de Budzyn.
– Un troisième transport quitte Skopje (Yougoslavie) avec 2 500 juifs déportés au camp d’extermination de Treblinka (Pologne).

Elias (Elya) Grosmann, Medzilaborce, Tchécoslovaquie
29 mars 1921

Elias naquit dans une petite ville de la campagne située au nord-est de la Slovaquie. Sa famille était juive et il fut élevé au sein d’un foyer pratiquant où l’on parlait le yiddish et le hongrois. Son père était colporteur et sa mère tenait une petite épicerie. Après avoir suivi une scolarité publique, Elias reçut une éducation juive et entra à l’académie rabbinique de Medzilaborce.

1933-39 : Les habitants de la ville étaient juifs pour la plupart et regardaient d’un œil inquiet l’Allemagne nazie. L’annexion de l’Autriche en mars 1938 nous alarma. Certains partirent pour la Palestine, mais les responsables de la communauté de notre ville étaient opposés à la création d’un état juif en Palestine.J’étais l’un des quelques sionistes de la ville. Lorsque la Slovaquie indépendante fut créée en mars 1939, elle devint l’alliée de l’Allemagne nazie et adopta des lois anti-juives. Nous avons alors tous prié Dieu de nous protéger.

1940-44 : Lorsque le gouvernement slovaque « aryennisa » notre petit commerce familial, nous perdîmes notre gagne-pain. Après mon vingtième anniversaire, je fus enrôlé dans l’un des bataillons de main-d’œuvre slovaque, baptisé le « bataillon casher ». Je touchais la même solde que les autres soldats mais, au lieu de porter un fusil, je tenais une pelle. Je travaillais à la construction des routes. C’était un travail pénible mais au moins j’étais en vie. En octobre 1944 les SS nous encerclèrent et nous capturèrent. Quatre jours plus tard, j’arrivais à Auschwitz, où l’on m’affectait à un travail d’esclave plutôt que de m’envoyer à la chambre à gaz.

Elias fut transféré au camp de Flossenbürg en janvier 1945 et fut finalement libéré près de Dachau par les troupes américaines le 2 mai 1945. Il émigra aux Etats-Unis en 1947.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s