Ephéméride de la Shoah : 7 Mars

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

7 Mars
1941
Tous les juifs d’Allemagne sont soumis au travail obligatoire.
1942 2 000 juifs sont déportés du ghetto de Mielec (province de Rzeszow, Pologne). Les vieillards ont été fusillés sur place. Les jeunes gens sont envoyés au camp de travail forcé de Pustkow. Quelques juifs restent au camp de travail forcé de Mielec.
1943 Le ghetto de Radochkovitz (R.S.S. de Biélorussie) est liquidé. 300 juifs sont tués, 50 jeunes gens réussissent à gagner la forêt voisine, où ils se joignent à l’unité de partisans  » Vengeance « . Très peu d’entre eux verront la fin de la guerre.
1944 9 971 juifs sont gazés en un seul jour au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Des familles entières ont été déportées du camp de concentration de Theresienstadt, afin de montrer aux délégués de la Croix-Rouge que  » les juifs ne sont pas maltraités à Auschwitz « .
– Après le départ des missions d’inspection, les juifs sont gazés.
1944 1 501 hommes et femmes sont entassés dans des wagons à bestiaux et déportés du camp de regroupement de Drancy au camp d’extermination d’Auschwitz. 1 311 d’entre eux sont gazés dès leur arrivée, 25 juifs seulement survivent jusqu’à la libération du camp, en 1945.
1944 L’historien juif Emmanuel Ringelblum, originaire de Buczacz, est découvert par la Gestapo à Varsovie. Lui et les siens sont torturés puis assassinés. Ringelblum a tenu un journal de la vie quotidienne dans le ghetto : il a conservé l’histoire tragique du ghetto de Varsovie sur des milliers de morceaux de papier qu’il parvint à dissimuler. Retrouvés après la guerre, ces papiers représentant une documentation irremplaçable.

Gertruda Nowak, Zegrowek, Pologne
7 mars 1930


Gertruda était l’un des cinq enfants d’une famille pauvre de la communauté rurale de Zegrowek, située à l’ouest de la Pologne. Les Nowak vivaient près de chez les grands-parents de Gertruda. Les enfants de Sylwester et Joanna Nowak étaient catholiques, comme leurs parents.

1933-39 : Jeune fille, j’aidais aux travaux ménagers et, après l’école, je m’occupais de mes frères et sœurs. J’avais neuf ans quand les Allemands envahirent la Pologne le 1er septembre 1939. Les troupes Nazies atteignirent Zegrowek ce même mois. Zegrowek était située dans une région polonaise officiellement annexée à l’Allemagne.

1940-44 :
Lorsque j’eus douze ans, les Allemands arrêtèrent mon père ; ils l’accusaient de travailler pour la résistance polonaise. Trois mois plus tard, ils vinrent chercher sa femme et ses enfants, mais je parvins à m’enfuir en me cachant chez ma grand-mère. Les nazis m’arrêtèrent le 30 septembre 1943. Je fus envoyée dans un camp de travail forcé pour enfants dans le ghetto juif de Lodz où je retrouvais mes deux frères. Des enfants mouraient tous les jours. Quelquefois, les gardes ensevelissaient des gens agonisants dans le cimetière juif.

Gertruda fut libérée à Lodz le 19 janvier 1945. Elle et son plus jeune frère, Edward, furent les seuls survivants de leur famille. Après la guerre, elle resta en Pologne.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s