Ephéméride de la Shoah : 4 Mars

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

4 Mars
1942
Les 400 juifs restant à Donetsk (R.S.S. d’Ukraine) sont assassinés par les SS.
3 000 juifs de la ville de Baranovitchi (R.S.S. de Biélorussie) et de ses environs sont tués par les nazis.
1943 Un convoi de déportés quitte le camp de regroupement de Drancy. 1 003 hommes et femmes sont envoyés au camp d’extermination de Maïdanek (Pologne). 950 déportés sont gazés dès leur arrivée. 3 juifs seulement survivent lors de la libération du camp, en 1945, par l’armée soviétique.

Rachel Saleschutz, Kolbuszowa, Pologne
4 mars 1917


Rachel était le huitième enfant d’une famille hassidique de Kolbuszowa. En plus du polonais et du yiddish, elle parlait anglais, hébreu et allemand. A l’école, la voix mélodieuse de Rachel lui fit obtenir des premiers rôles dans des pièces de théâtre, bien que les enfants juifs eurent rarement le droit de jouer sur scène. Rachel et son frère Naftali participaient activement à une organisation scout juive appelée Ha-No’ar ha-Zioni.

1933-39 : en 1933, Rachel commença à envoyer chaque semaine des cartes postales à son frère en Palestine. Lorsque les cartes arrivaient, les habitants juifs de Kolbuszowa venaient prendre des nouvelles de leurs familles et de leurs amis. En août 1939, le petit ami de Rachel obtint un visa pour l’Amérique et, après leur cérémonie de fiançailles, Rachel fut séparée de son nouveau fiancé. Une semaine plus tard, l’Allemagne envahit la Pologne. Rachel ne put rejoindre son fiancé et aucune autre carte postale n’arriva plus en Palestine.

1940-42 : les Allemands constituèrent un ghetto juif à Kolbuszowa en 1941. Rachel eut la chance de trouver un emploi de secrétaire auprès d’un représentant allemand du ghetto, mais à l’été 1942, tous les Juifs de Kolbuszowa furent transférés vers le ghetto de Rzeszow qui était bien plus grand. Il proposa de la réembaucher mais Rachel répondit qu’elle n’accepterait le poste que si les Allemands pouvaient lui obtenir des papiers évitant aux autres membres de sa famille d’être déportés.

En juillet 1942, Rachel, sa mère et ses quatre sœurs, leurs maris et enfants furent déportés vers le camp d’extermination de Belzec. Tous y périrent.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s