Ephéméride de la Shoah : 18 Février

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
NI PARDON – NI OUBLI.

Norbert Yasharoff, Sofia, Bulgarie 18 février 1930

18 Février
1943  1 000 juifs restés dans le ghetto de Chrzanov sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. 12 juifs seulement survivent aux atrocités commises dans le camp pour assister à sa libération par l’armée soviétique en 1945.
– 693 juifs âgés ou malades et le personnel médical de 43 hôpitaux et maisons de retraite de La Haye sont encore victimes des nazis. Ces juifs sont arrêts et internés au camp de regroupement de Westerbork.
1945 Dans toute l’Allemagne, plus de 500 juifs protégés jusque-là par un mariage « mixte » sont arrêtés et déportés au camp de concentration de Theresienstadt.

Norbert Yasharoff, Sofia, Bulgarie
18 février 1930

Norbert naquit dans une famille juive à Sofia, capitale de la Bulgarie. Son père, un avocat réputé, était actif au sein de la communauté. Il dirigeait les actions de secours envers les orphelins juifs de la ville. Sofia abritait au milieu des années 1930 environ la moitié des cinquante mille juifs de Bulgarie .

1933-39 : Le 1er septembre 1939, alors que nous passions nos vacances en famille, nous avons entendu à la radio que la guerre avait éclaté. Mes parents se sont échangés des regards effrayés ; qu’allait-il nous arriver désormais? La Bulgarie entretenait des liens étroits avec les Allemands et nous étions terrifiés. Dans un kiosque, je vis pour la première fois apparaître de gros titres parlant de la « conspiration internationale » des Juifs. J’ai demandé à mon père qu’il m’aide à comprendre ce qu’il se passait.

1940-44 : En mai 1943, ma famille fut déportée à Pleven, au nord de la Bulgarie. Ce n’était pas comme les déportations dont nous avions entendu parler ; nous vivions avec nos proches et j’allais même à l’école publique. L’armée soviétique est arrivée le 9 septembre 1944. Les partisans bulgares sont descendus des montagnes et ont commencé à enlever tous les notables de la ville. J’étais dans la rue, alors je les ai aidés. Pendant que le chef de la police était tenu en joue, j’ai fouillé ses poches. Je tremblais plus que lui.

Norbert termina ses études universitaires à Sofia après la guerre. En 1948, il émigra en Israël puis partit s’installer aux Etats-Unis.

http://www.ushmm.org

http://www.6millionsdemesfreres.com

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s