Ephéméride de la Shoah : 21 Janvier

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
Plus de 5000 de mes frères, étaient assassinés par jour de 1942 à 1945.
NI PARDON – NI OUBLI.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Pinchas Gerszonowicz, Miechow, Pologne 21 janvier 1921

21 Janvier
1938 Le gouvernement roumain abolit les droits de la minorité juive. En conséquence, de nombreux juifs perdent la nationalité roumaine.
1941 La Garde de Fer, l’organisation militaire des fascistes roumains, déclenche un coup d’Etat contre Antonescu, chef du pays. Au cours de la révolte, un pogrome est déclenché contre les juifs de Bucarest, dont 120 sont assassinés.
1942 Les fascistes hongrois provoquent une émeute à Novi Sad (province de Voïvodine, Yougolasvie). Elle sert de prétexter à une Aktion de trois jours contre la population juive de la ville. 1 400 juifs sont chassés de leur maison. Certains sont fusillés dans les rues, les autres conduits vers les rives du Danube. Là, hommes, femmes et enfants sont abattus devant les trous percés dans la glace du fleuve. Les juifs habitaient Novi Sad depuis le XVIe siècle.
1943 Au cours de la nuit, l’asile psychiatrique juif Het Apeldoornse Bos, près d’Apeldoor (province de Gueldre, Pays-Bas), est évacué par les SS. 869 malades mentaux, hommes, femmes et enfants, et 52 membres du personnel hospitalier sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Une nouvelle déportation frappe le ghetto de Grodek Jagiellonski (province de Lwow, Galicie, aujourd’hui Lvov, R.S.S. D’Ukraine). 1 000 juifs sont envoyés au camp d’extermination de Belzec.

Pinchas Gerszonowicz, Miechow, Pologne
21 janvier 1921

Pinchas est né au sein d’une grande famille installée dans la ville de Miechow, située au centre de la Pologne. Son père était mécanicien et serrurier. Pinchas passait de longues journées à étudier l’hébreu à l’école juive ou les matières générales à l’école publique. Il appartenait à l’organisation de la jeunesse sioniste, Ha Shomer ha-Tsa’ir, et était ailier gauche dans une équipe de football juive.

1933-39 : A 13 ans, j’arrêtai l’école et commençai à travailler comme apprenti mécanicien et forgeron chez un entrepreneur en bâtiment. Lorsque l’armée allemande envahit la Pologne en 1939, mes parents décidèrent que mon frère aîné, Herschel, et moi devions fuir vers la partie de la Pologne occupée par les Soviétiques. Nous étions à pied et ne pûmes rien faire contre la division allemande motorisée qui nous devançait à environ 200 kilomètres à l’est de Miechow. Nous n’eûmes d’autre choix que de rentrer chez nous.

1940-44 : Je réparais des véhicules pour les Allemands à Miechow et, plus tard, dans leur base aérienne de Cracovie. En juillet 1943, je fus déporté à Plaszow, dans la banlieue de Cracovie, où les nazis avaient installé un camp de travail sur un très ancien cimetière juif. J’y travaillais comme mécanicien et forgeron avec mon père. Tous les jours, je voyais des Juifs abattus par les gardes SS ou dévorés par les chiens. Le commandant du camp, Goeth, avait toujours deux énormes chiens près de lui. Il lui suffisait de dire : « Attaque ! » Je me demandais toujours si ma dernière heure n’était pas arrivée.

Pinchas fut déporté à Auschwitz au début de l’année 1945. Il fut l’un des quelques survivants d’une marche de la mort de deux semaines et fut libéré près du camp de Dachau en avril. Il émigra aux Etats-Unis en 1948.

Source http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s