Ephéméride de la Shoah : 11 Janvier

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
Plus de 5000 de mes frères, étaient assassinés par jour de 1942 à 1945.
NI PARDON – NI OUBLI.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Smiljka Ljoljic Visnjevac, Mostar, Yougoslavie 1905

11 Janvier
1941 Liquidation du ghetto de Domaczov (Polésie, R.S.S. de Biélorussie). 2 000 juifs sont tués par les SS.
1942 1 000 juifs de Vienne sont déportés vers le ghetto de Riga (Lettonie).
1943 Un train quitte le camp de regroupement de Westerbork (province de Drenthe, Pays-Bas) avec 750 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Liquidation du ghetto d’Augustow (Pologne). 5 500 juifs sont emmenés dans la forêt de Szczabre où ils sont fusillés.
– 100 juifs de Vienne sont déportés au camp de concentration de Theresienstadt.
1944 1 037 juifs internés au camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp de concentration de Bergen-Belsen (Allemagne).
1945 Au cours d’un pogrome auquel se livrent des membres des Croix fléchées, les fascistes hongrois, 43 juifs habitant le ghetto de Budapest sont tués. Le même jour, les Croix fléchées attaquent l’hôpital juif de Budapest. Ils tirent de leur lit les malades, hommes, femmes et enfants, et les assassinent avec les médecins et les infirmières. Une seul infirmière survit.

Smiljka Ljoljic Visnjevac, Mostar, Yougoslavie
1905

Smiljka était l’une des trois filles d’une famille serbe orthodoxe qui vivait à Mostar, une ville située en Herzégovine, région centrale de la Yougoslavie. Smiljka perdit sa mère quand elle avait trois ans et les trois soeurs furent élevées par leur père. A dix-sept ans, Smiljka remporta le concours de beauté et fut élue Miss Riviera Makarska. Elle partit ensuite en Allemagne pour devenir mannequin.

1933-39 : Smiljka connut une carrière de mannequin très réussie à Berlin. Avec sa silhouette svelte, ses pommettes hautes et ses yeux bleu-gris en amande, on lui trouvait une certaine ressemblance avec Greta Garbo. Smiljka était anti-fasciste et quitta l’Allemagne après qu’Hitler eut pris le pouvoir. Lorsque la guerre éclata en Europe en septembre 1939, Miljka vivait alors dans la capitale yougoslave, Belgrade, avec son mari, Tihomir Visnjevac, et leur jeune fils.

1940-41 : Comme beaucoup à Belgrade, Smiljka était ouvertement anti-fasciste. Le 27 mars 1941, un nouveau gouvernement anti-fasciste prit le pouvoir en Yougoslavie. En réaction, l’Allemagne lança un bombardement surprise sur Belgrade le dimanche le 6 avril 1941. Six jours plus tard, les troupes allemandes occupèrent la ville. Smiljka, connue pour ses prises de position anti-fascistes, et son mari furent pris dans une rafle de la Gestapo. Pendant plus de deux semaines, ils furent battus et torturés.

Smiljka fut abattue par un escadron allemand dans le camp de concentration de Banjica au début du mois de mai 1941. Elle avait trente-cinq ans.

Source http://www.ushmm.org


Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s