Ephéméride de la Shoah : 4 Janvier

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
Plus de 5000 de mes frères, étaient assassinés par jour de 1942 à 1945.
NI PARDON – NI OUBLI.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Ossi Stojka, Autriche 1936

4 Janvier
1941 300 juifs sont conduits au ghetto de Gora Kalwaria (Pologne). Des juifs vivaient dans la région depuis le XVIIe siècle. On appelait Gora Kalwaria la  » Nouvelle Jérusalem  » parce qu’elle vit naître de nombreux érudits juifs.
– 300 juifs de Rudki sont déportés vers le ghetto de Varsovie.
1942 A Brody (district de Lwow) on crée un ghetto pour 6 500 juifs, désormais soumis par les nazis à des mesures arbitraires.

Ossi Stojka, Autriche
1936

Ossi était le plus jeune des six enfants d’une famille de Tsiganes catholiques qui voyageait en roulotte. Leur caravane passait l’hiver à Vienne, la capitale de l’Autriche, et l’été dans la campagne autrichienne. Les Stojka appartenaient à un clan tsigane appelé les Lowara Roma ; ils gagnaient leur vie comme marchands de chevaux itinérants. Les ancêtres d’Ossi avaient vécu en Autriche pendant plus de deux siècles.

1933-39 : Ossi avait deux ans quand l’Allemagne annexa l’Autriche en mars 1938. La roulotte de la famille Stojka était garée pour l’hiver sur un terrain à Vienne lorsque les Allemands entrèrent dans la ville. Ils ordonnèrent aux Tsiganes de rester enfermés dans leurs roulottes. Les Stojka durent transformer leur roulotte en maison de bois et se faire à l’idée de devenir sédentaires.

1940-44 : Les Tsiganes furent contraints de se faire inscrire comme membres d’une « race » différente. Lorsque Ossi eut cinq ans, les Allemands prirent son père. Puis, ils emmenèrent sa sœur, Kathi. Enfin, Ossi et le reste de sa famille furent déportés dans un camp Nazi réservé aux Tsiganes, à Birkenau. Il y avait peu à manger, des navets principalement. Le petit Ossi contracta le typhus et fut conduit dans les baraquements réservés aux prisonniers malades. fours crématoires. »

A l’infirmerie Ossi ne reçut aucun traitement médical. Il mourut du typhus et de malnutrition. Il avait sept ans.

Source http://www.ushmm.org

 


Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s