Ephéméride de la Shoah : 26 Décembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
Plus de 5000 de mes frères, étaient assassinés par jour de 1942 à 1945.
NI PARDON – NI OUBLI.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Isadore Frenkiel, Gabin, Pologne vers 1898

26 Décembre
1941 100 juifs qui attendent de partir au travail à la sortie du ghetto de Lwow (Ukraine) sont conduits par la Gestapo au cimetière juif pour y être fusillés.
– Les juifs ne peuvent pas utiliser le téléphone public.
1942 800 juifs de Krakowiec (Ukraine) sont conduits par les SS au centre de regroupement de Javorov. ??Les derniers juifs de Biala Podlaska (Lublin) sont tués sur place par les SS.

Isadore Frenkiel, Gabin, Pologne
vers 1898

Isadore et sa femme, Sossia, avaient sept fils. Les Frenkiel, famille Juive pratiquante, vivaient dans un appartement d’une pièce à Gabin, une ville proche de Varsovie. Comme la plupart des familles Juives pratiquantes de Gabin, ils vivaient dans le centre ville, près de la synagogue. Isadore était chapelier indépendant et vendait ses casquettes sur le marché qui se tenait toutes les semaines dans la ville. Il fabriquait également des casquettes pour la police et l’armée.

1933-39 : Isadore ressentit la rigueur de la récession économique mais, bien que les affaires fussent minces, il put subvenir aux besoins de sa famille. Peu de temps après, les Allemands envahirent la Pologne, le 1er septembre 1939.Ils occupèrent Gabin. Dix personnes furent tuées dans la rue; d’autres, notamment les docteurs et les professeurs, furent emmenés de force. Les Allemands raflèrent les hommes juifs et les rassemblèrent sur la place du marché, tandis que des soldats incendiaient la synagogue.

1940-42 : En 1941, les Frenkiel entendirent des rumeurs sur l’évacuation de certaines villes par les Allemands et de la déportation des Juifs vers un camp de la mort. L’un des cousins de la famille vint leur rendre visite après s’être échappé d’un convoi et déclara que ces rumeurs étaient fondées. « Ils vous entassent dans des camions, vous gazent, puis jettent votre corps dans une fournaise », avait-il dit. Le fils d’Isadore, âgé de 3 ans, courut vers sa mère en pleurant, « Vont-ils me brûler moi aussi? » Isadore pressa son cousin d’informer les anciens. Il les rencontra mais ils ne le crurent pas et lui dirent de quitter la ville.

En mai 1942, les Juifs de Gabin furent déportés dans le camp d’extermination de Chelmno. Isadore, Sossia et quatre de leurs fils furent placés dans un camion plombé et asphyxiés par les gaz d’échappement. 

Source http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s