Ephéméride de la Shoah : 25 Décembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
Plus de 5000 de mes frères, étaient assassinés par jour de 1942 à 1945.
NI PARDON – NI OUBLI.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Iosif Rivkin, Minsk, Byelorussia 1891

25 Décembre
1939  Les Allemands rassemblent les juifs de Czestochowa (Pologne) et se livrent à un pogrome.La synagogue est brûlée.
1941 36 policiers juifs du ghetto de Riga (Lettonie) sont fusillés.
1942 A la suite d’un soulèvement dans le camp d’extermination de Sobidor, 4 juifs fuient dans la forêt voisine. Mais ils seront dénoncés et fusillés par les SS.
– Les SS massacrent 2 500 juifs du ghetto de Postavy (Biélorussie).

Iosif Rivkin, Minsk, Byelorussia
1891

Iosif naquit au sein d’une famille juive dans la capitale de la Biélorussie, Minsk. Il combattit aux côtés des troupes tsaristes au cours de la Première Guerre mondiale et fut fait prisonnier par les Allemands. Lorsqu’il revint à Minsk après la guerre, il commença à travailler comme certains de ses proches dans une fabrique de meubles étatisée.

1933-39 : Au début des années 1930, Iosif se maria et eut trois filles, Hacia, Dora et Berta. La famille vivait dans la rue Novomesnitskaya, dans le centre de Minsk, près de la Svisloch. Pendant les années 1930, les filles fréquentaient des écoles de l’Etat soviétique et appartenaient à l’organisation soviétique pour la jeunesse, les Jeunes Pionniers. A la fin des années 30, Minsk se remplit de réfugiés polonais qui fuyaient l’invasion allemande.

1940-43 : Le 27 juin 1941, les envahisseurs allemands atteignirent les portes de Minsk. La maison des Rivkin fut bombardée le lendemain et ils se retrouvèrent sans domicile. Ils dormaient près du fleuve avec de nombreux autres réfugiés, jusqu’à ce que les gardes allemands menacent de les tuer tous. Les affiches allemandes placardées dans Minsk déclaraient que les nazis étaient venus pour libérer l’Union Soviétique du communisme et des Juifs. Au mois d’août, les Allemands établirent un ghetto où Iosif alla travailler comme charpentier. Lorsque le ghetto fut rasé en octobre 1943, Iosif et sa famille furent déportés.

La fille de Iosif, Berta, s’échappa du ghetto avant qu’il ne soit rasé. On n’entendit plus jamais parler de Iosif ni du reste de sa famille.

Source http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s