Ephéméride de la Shoah : 18 Décembre

Si toutes les victimes du Nazisme n’étaient pas juives, tous les JUIFS furent des victimes.
Plus de 5000 de mes frères, étaient assassinés par jour de 1942 à 1945.
NI PARDON – NI OUBLI.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Margit Nemeth Fekete, Szentes, Hongrie 1900

18 Décembre
1941 1 500 juifs de Yalta (U.R.S.S.) sont massacrés par les SS.
1943 2 503 juifs du ghetto et du camp de concentration de Theresienstadt sont déportés au camp d’extermination d ‘Auschwitz.

Margit Nemeth Fekete, Szentes, Hongrie
1900

Margit naquit au sein d’une famille juive dans la ville de Szentes. En 1919, elle se maria et eut un fils, Gyorgy. Alors que Gyorgy était encore un bébé, Margit divorça mais elle se remaria quelques années plus tard. Son nouvel époux, Vilmos Fekete, était directeur dans une grande compagnie d’électricité à Ujpest, dans la banlieue de Budapest. Margit s’y installa et son fils resta à Szentes auprès de ses grands-parents.

1933-39 : Margit et son fils se voyaient aussi souvent que possible. Margit se rendait à Szentes en bus pour passer les fêtes juives avec son fils et ses parents. Gyorgy, à son tour, rendait visite à sa mère à Ujpest pendant les vacances d’été.

1940-44 : En 1940, la Hongrie s’allia aux Allemands. Gyorgy fut enrôlé par l’armée hongroise dans une unité de travailleurs forcés juifs et envoyé sur le Front soviétique. L’Allemagne occupa la Hongrie le 19 mars 1944. Ce même mois de mai, les Juifs d’Ujpest furent installés dans des maisons marquées de l’étoile jaune. Margit et son mari furent déportés dans une briqueterie, à Budakalasz, qui avait été transformée en camp de transit pour les Juifs des environs de Budapest. Tous les Juifs de Budakalasz furent déportés à Auschwitz dans huit trains entre le 6 et le 8 juillet.

Margit et son mari furent déportés à Auschwitz et on n’eut plus jamais de leurs nouvelles.
Leur fils, Gyorgy, survécut et s’installa à Budapest après la guerre.

Emanuel Rosenthal (2 ans) et son frère Avram (5 ans) au ghetto de Kaunas. Tous 2 seront déportés au camp d'extermination de Majdanek ou ils mourront.

Source http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s