Ephéméride de la Shoah : 9 Novembre

Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Henoch Kornfeld, Kolbuszowa, Pologne 1938

9 Novembre
1938 Dans la nuit du 9 au 10 novembre, la célèbre  » Nuit de cristal « ,synagogues, des oratoires dans les cimetières, 7 500 magasins juifs sont détruits et incendiés en Allemagne et dans l’Autriche annexée. Il s’agit de représailles consécutives à l’attentat contre le secrétaire de l’ambassade allemande à Paris, E.von Rath, commis par Herschel Grynszpan.
C’est un pogrom antijuif. Goebbels donne des instructions pour que des « manifestations spontanées » soient organisées. Heydrich, de même ordonne à la Gestapo de ne pas réprimer ces manifestations, d’arrêter le plus possible de Juifs (surtout les riches) et de les déporter dans des camps.  les nazis de la SA arrêtent 25.000 Juifs (internés à Buchenwald, Sachsenhausen et Dachau ; environ 2.000 mourront). Près de 267 synagogues sont pillées et incendiées.

Henoch Kornfeld, Kolbuszowa, Pologne
1938

Les parents de Henoch étaient des Juifs pratiquants qui s’étaient mariés en 1937. Son père, Moishe Kornfeld, et sa mère, Liba Saleschutz, s’étaient installés à Kolbuszowa, où cette dernière avait grandi. Là-bas, le père de Liba offrit aux jeunes mariés une maison et initia son nouveau gendre à l’art du commerce de textile en gros.

1938-39 : Henoch naquit à la fin de l’année 1938 et grandit entouré de nombreux oncles, tantes et cousins. Au premier anniversaire de Henoch, l’Allemagne envahit la Pologne et arriva rapidement aux portes de Kolbuszowa.Sur leurs chevaux, les soldats polonais tentaient en vain de combattre les tanks allemands. Après un affrontement de courte durée, de nombreux cadavres de chevaux jonchaient les rues. La ville de Henoch tomba sous le joug allemand.

1940-42 : Tout le monde en ville, même les enfants, savait qui était Hafenbier, le chef de police allemand vicieux à tête de bouledogue en poste à Kolbuszowa. Hafenbier avait terrorisé et tué bon nombre des Juifs de la ville. Henoch jouait souvent, avec les autres enfants, à imiter Hafenbier, et disait à ses amis, « Si tu es Juif, tu es mort. » Puis, avec un bâton en guise de fusil, Henoch « tirait » sur ses camarades. A leur tour, ils s’effondraient, faisant semblant d’être morts.

Henoch et sa famille furent déportés au ghetto de Rzeszow le 25 juin 1942, puis le 7 juillet au camp d’extermination de Belzec où ils furent gazés. Henoch n’avait que 3 ans et demi.

Source http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s