Ephéméride de la Shoah : 24 Octobre

Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Fela Perznianko, Zakroczym, Pologne 12 mai 1892

24 Octobre
1941 A Komarno (province de Lvov, R.S.S. d’Ukraine), 600 juifs sont assassinés par les nazis. Au début de la guerre, la communauté comptait 2 500 âmes. Elle remonte au XVIe siècle.
– Antonescu demande que les otages qui ne sont pas encore morts connaissent les mêmes souffrances que les roumains morts dans l’explosion. Le soir, les Juifs emprisonnés sont transportés en dehors de la ville et fusillés devant des fossés anti-chars par groupes de quarante ou cinquante. L’opération se révélant trop lente, les 5 000 juifs restants sont enfermés dans trois entrepôts et mitraillés. Puis les entrepôts sont incendiés le 25 octobre, jour de l’enterrement des Roumains victimes de l’attentat du 22 octobre. Quarante mille Juifs sont ainsi tués ce jour-là.
1942  2 transports avec 1 472 juifs, dont 321 enfants, quittent le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz. 41 déportés seulement survivront jusqu’à la libération du camp, en 1945.
– Les derniers juifs du ghetto de Wlodava (province de Lublin) sont déportés au camp d’extermination de Sobibor, où ils périssent. Quelques centaines de juifs parviennent à fuir dans les forêts, où ils rejoignent un groupe de partisans commandé par Yehiel Grynszpan. Ils coopèrent avec les partisans soviétiques et polonais dans la lutte contre les nazis.
– 500 juifs de Ciepielov (district de Kielce, Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Treblinka.
– En cinq jours, 2 500 juifs du ghetto de Sokal (province de Lvov, R.S.S. d’Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.
1944 87 juifs sont déportés de Bolzano (Bozen, Italie) au camp d’extermination d’Auschwitz.

Fela Perznianko, Zakroczym, Pologne
12 mai 1892

Fela était l’aînée des deux enfants d’une famille juive vivant à Zakroczym, une ville située sur la Vistule, près de Varsovie. Son père était un avocat respecté. Jusqu’à son mariage avec Moshe Galek, à presque 30 ans, Fela travailla comme modiste à Varsovie. Elle s’installa ensuite dans la ville voisine de Sochocin où son mari possédait une fabrique de boutons de nacre. Fela et Moshe eurent quatre filles.

1933-39 : En 1936, les Galek partirent pour Varsovie, attirés par la vie culturelle de cette ville. Lorsque l’Allemagne envahit la Pologne le 1er septembre 1939, Moshe proposa une fuite vers la Palestine. Bien que Fela fut une sioniste convaincue, elle repoussa cette idée, hésitant à commencer une nouvelle vie ailleurs. Varsovie tomba aux mains des Allemands le 28 septembre 1939. En décembre, Fela et sa famille portaient déjà les brassards les désignant comme Juifs.

1940-43 : Les Galek furent conduits de force dans le ghetto de Varsovie en novembre 1940. La famille vivait dans une maison avec plusieurs autres familles. La nourriture était rare et les jours défilaient alors que nous restions cloîtrés dans la maison. La famille survécut aux déportations massives de 1942, mais fut prise dans l’une des rafles finales d’avril 1943, juste avant la destruction du ghetto.

Au cours de la rafle, Fela et Moshe furent séparés de leurs enfants et alignés avec d’autres adultes, pour être sommairement exécutés.
http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s